LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La beauté est-elle un symbole de moralité ? Serait-on libre si l'on était affranchi de to ... >>


Partager

La justice ne peut-elle être définie que comme un idéal ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La justice ne peut-elle être définie que comme un idéal ?



Publié le : 24/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La justice ne peut-elle être définie que comme un idéal ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La justice ne peut-elle être définie que comme un idéal ?




Le règne des finsPar règne des fins, Kant entend la capacité par des êtres raisonnables de vivre ensemble sous les lois objectives de la raison pratique, et dans le respect mutuel des uns et des autres, les faisant se considérer chacun comme fins en soi, et non comme simples moyens (Les Fondements de la métaphysique des moeurs, IIe section). En tant qu'idéal de la raison pratique, « le règne des fins » est la justice telle qu'elle peut être réalisée par la liberté. La justice trouve ainsi dans la raison pratique et l'idée pratique de « fin en soi son « idéat », un objet réel à sa propre idéalité.Le problème est que la réalisation de ce « règne des fins » ne se propose jamais à la mesure d'un temps humain, sa réalité est pratique non empirique, c'est-à-dire possible par liberté, en tant qu'il relève d'un devoir de la raison mais nullement possible anthropologiquement. B. Le mal radicalIl y a une opposition pour Kant entre le devoir inconditionnel que prescrit la raison pratique, et les penchants de la sensibilité (c'est le mal radical) qui n'en sont pas moins des aspects de l'humaine réalité. Du point de vue moral, la sensibilité ne pourrait avoir le dernier mot, mais la question est bien de savoir si l'on peut appeler juste, humainement, une loi qui fustigerait moins nos penchants égoïstes qu'elle ne mutilerait notre sensibilité. Cette dimension proprement humaine pose, à l'insu de Kant, la question des conflits de devoir. J'ai l'obligation morale de respecter le bien d'autrui, mais en quel sens ne suis-je pas autorisé à voler en cas d'extrême nécessité ? Kant tranchera la question dans sa doctrine du droit en faveur du respect de la propriété d'autrui.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4180 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La justice ne peut-elle être définie que comme un idéal ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • jihane-254926 (Hors-ligne), le 19/02/2015 é 19H17.
  • phila-248149 (Hors-ligne), le 19/02/2015 é 19H17.
  • Laure56-204271 (Hors-ligne), le 10/04/2013 é 10H18.
  • Pauluxx88 (Hors-ligne), le 28/04/2012 é 28H11.
  • charlene.a (Hors-ligne), le 21/04/2012 é 21H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit