NoCopy.net

Justice et vengeance

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La violence peut-elle être légitime ? Justice et force >>


Partager

Justice et vengeance

Philosophie

Aperçu du corrigé : Justice et vengeance



Publié le : 13/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Justice et vengeance
Zoom

q       Cependant la juste proportion de la vengeance, et sa nécessité même ne sont estimées que par la victime, qui se fait ainsi juge et partie ; mais du point de vue de celui qui l'a lésé, et qui subit la vengeance, le dommage n'avait-il pas été infligé en toute justice ? De part et d'autre, la situation est différente : le dommage infligé à celui qui se vengera l'est avec justice selon celui qui le lui inflige, mais pas pour celui qui se venge ; la vengeance de ce dernier est donc à son tour injuste pour le premier, et appelle à ce titre la nécessité d'une vengeance pour rétablir la justice.q       La justice des particuliers est donc une justice des points de vue, ou justice subjective, qui entraîne une infinité de vengeances successives sans que jamais justice objective ne soit rendue : je me venge sur toi de ce que tu m'as fait subir, pensant être dans ton droit ; comme tu pensais être dans ton droit, cette vengeance qui m'apparaît juste à moi n'a pas lieu d'être pour toi, et t'apparaît comme une injustice, dont tu cherches à te venger à ton tour, et ainsi de suite. Selon une version particulière du droit du plus fort, celui qui a le dernier mot a donc toujours la justice de son côté, et le droit change sans cesse de bord.3.       La justice doit se substituer à la vengeance.q       Pour y remédier, on introduit dans le cycle infini de l'immédiateté des vengeances la médiation du juge et du bourreau ; désintéressés ils rendent une justice objective, cad dégagée de tout point de vue subjectif et de tout mobile, soustraite par là-même à cette séquence infinie de crimes.q       La punition, résultat de cette médiation, est donc la meilleure façon de rendre la justice, et la vengeance nous paraît être la pire des injustices.Ø       La justice subjective est la justice du point de vue personnel des deux parties en litige, le sentiment de son propre droit ; elle peut être juste ou injuste objectivement. C'est en ce sens subjectif qu'un enfant dit : « Ce n'est pas juste.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Justice et vengeance Corrigé de 2223 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Justice et vengeance" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • yeap-268254 (Hors-ligne), le 13/12/2015 é 13H19.
  • Lidia-251177 (Hors-ligne), le 03/01/2015 é 03H18.
  • jancart (Hors-ligne), le 05/05/2013 é 05H15.
  • adoniram (Hors-ligne), le 03/11/2012 é 03H18.
  • reever (Hors-ligne), le 01/05/2012 é 01H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Justice et vengeance

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit