NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT: La paresse et la lâcheté KANT: Savoir et savoir-faire >>


Partager

KANT: théologie et morale

Philosophie

Aper�u du corrig� : KANT: théologie et morale



Publi� le : 2/5/2005 -Format: Document en format FLASH prot�g�

	KANT: théologie et morale
Zoom

• La loi morale est la condition de possibilité du « vrai culte «, d’une religion authentique. Dans le « faux culte «, c’est la théologie (interprétation des écrits bibliques) qui est le fondement, la condition de possibilité de la morale. L’homme perd son autonomie rationnelle et devient le jouet des exégèses théologiques, des prêtres devenus « fonctionnaires « (hétéronomie de la volonté). On voit ici le danger que la religion ne sécrète son poison mortel : le fanatisme et l’impossibilité d’une amélioration de l’homme, assujettis au rang d’éternel « mineur «.
 • Les sentiments de « crainte « (« Respecte la loi divine, si tu ne veux pas être damné «) , d’« espoir « (« Respecte la loi morale, . si tu veux être sauvé«) ne peuvent fonder que des « impératifs hypothétiques «, cad des maximes conditionnées par l’égoïsme, l’intérêt ou que des moyens en vue d’une fin plus ou moins louable.



La religion, qui est fondée simplement sur la théologie, ne saurait contenir quelque chose de moral. On n'y aura d'autres sentiments que celui de la crainte, d'une part, et l'espoir de la récompense de l'autre, ce qui ne produira qu'un culte superstitieux. Il faut donc que la moralité précède et que la théologie la suive, et c'est là ce qui s'appelle la religion. La loi considérée en nous s'appelle la conscience. La conscience est proprement l'application de nos actions à cette loi. Les reproches de la conscience resteront sans effet, si on ne les considère pas comme les représentants de Dieu, dont le siège sublime est bien élevé au-dessus de nous, mais qui a aussi établi en nous un tribunal. Mais d'un autre côté, quand la religion ne se joint pas à la conscience morale, elle est aussi sans effet. Comme on l'a déjà dit, la religion, sans la conscience morale, est un culte superstitieux. On pense servir Dieu en le louant, par exemple, en célébrant sa puissance, sa sagesse, sans songer à remplir les lois divines, sans même connaître cette sagesse et cette puissance et sans les étudier. On cherche dans ces louanges comme un narcotique pour sa conscience, ou comme un oreiller sur lequel on espère reposer tranquillement. KANT


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrig� : Corrig� de 2298 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrig� du sujet " KANT: théologie et morale " a obtenu la note de :

5.2 / 10

Corrig� consult� par :
  • pastaga51-254090 (Hors-ligne), le 05/02/2015 � 05H21.
  • garnier88-203234 (Hors-ligne), le 04/04/2013 � 04H19.
  • mariebui (Hors-ligne), le 07/12/2012 � 07H22.
  • marguerite66157 (Hors-ligne), le 17/04/2012 � 17H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Probl�matique

    Plan d�taill�

    Textes / Ouvrages de r�f�rence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des r�gles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource pr�c�denteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit