NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La langue est-elle suffisamment logique ? Les mots montrent-ils les choses ? >>


Partager

Le langage nous rend-il maîtres des choses ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage nous rend-il maîtres des choses ?



Publié le : 25/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le langage nous rend-il maîtres des choses ?
Zoom

Toute langue est un système de signes, « entités psychiques à double face » (signifiant et signifié), qui ne valent que par leur différence avec d'autres.L'un des aspects du signe sur lesquelles Saussure insiste le plus est le caractère intrinsèquement arbitraire (non naturel - à la différence du symbole - et non délibéré) du lien entre le signifiant et le signifié. Une fois fixé par la langue, toutefois, ce lien ne peut être modifié au gré des sujets parlants : comme beaucoup d'institutions sociales, la langue est avant tout tradition. Elle se modifie continuellement, mais conformément à ses lois propres, indépendamment de nos désirs. Aussi les linguistes sont-ils réservés quant à toute tentative de modification artificielle et autoritaire de la langue.La langue est-elle suffisamment logique ?Si la science de la langue insiste sur la mutabilité de cette dernière, le logicien ou l'homme de science, épris de précision et adoptant pour idéal l'univocité* du « langage » mathématique, peut avoir à l'opposé la tentation de normaliser la langue en fonction des exigences de la rigueur scientifique. Pour peu qu'on imagine que les pensées humaines peuvent être envisagées séparément de leur formulation discursive, et réduites à des combinaisons d'idées primitives indécomposables, on souscrira alors au projet de Leibniz, qui durant des décennies s'est efforcé de constituer un « alphabet des pensées humaines », dans l'espoir de désigner ensuite chacune de ces idées primitives par un symbole univoque (arithmétique, par exemple). Dès lors, il n'y aurait plus, pour penser et communiquer sans risque d'erreur, qu'à substituer aux discours proférés dans les langues historiquement transmises le calcul sur ces signes univoques.Artificielle, indépendante des diverses langues existantes, la langue logique parfaite aurait été aussi une langue universelle, mettant fin à tous les malentendus : « il dépend de nous de fixer les significations, au moins dans quelque langue savante, et d'en convenir pour détruire cette tour de Babel », écrit Leibniz dans ses Nouveaux Essais sur l'entendement humain (publiés en 1765).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1545 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le langage nous rend-il maîtres des choses ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • aucoloda-223420 (Hors-ligne), le 08/12/2013 é 08H08.
  • jamesblake-222351 (Hors-ligne), le 04/12/2013 é 04H13.
  • jamesblake-222351 (Hors-ligne), le 04/12/2013 é 04H13.
  • jamesblake-222351 (Hors-ligne), le 28/11/2013 é 28H17.
  • sebino-216142 (Hors-ligne), le 16/10/2013 é 16H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit