NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on légitimement instituer une langue uni ... Le silence ne dit-il rien ? >>


Partager

Le langage est-il un obstacle à la connaissance ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage est-il un obstacle à la connaissance ?



Publié le : 12/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le langage est-il un obstacle à la connaissance ?
Zoom

b) On peut aussi penser le danger du langage dans une autre direction, qui est celle de l'usage. Dans sa Seconde Méditation, Descartes, lancé dans une analogie entre le morceau de cire et autrui, s'arrête un instant sur ses mots : « car encore que sans parler je considère tout cela en moi-même, les paroles toutefois m'arrêtent, et je suis presque trompé par les termes du langage ordinaire ; car nous disons que nous voyons la même cire, si on nous la présente, et non pas que nous jugeons que c'est la même, de ce qu'elle a même couleur et même figure «. Ce sont ici les métaphores du langage courant qui sont en cause, et qui nous trompent au lieu des sens (lesquels sont habituellement mis en cause dans les commentaires sur le rationalisme). Nous sommes habitués aux métaphores intellectuelles de la vision, mais il est vrai qu'à proprement parler nous ne « voyons « pas que c'est la même cire. Est-ce à dire alors que les dangers du langage courant exigent l'édification d'un langage spécifique à la connaissance rigoureuse ?

III - Un langage de la connaissance ?

a) La thématique de l'insuffisance du langage ordinaire sera au centre de la nébuleuse qu'on appelle habituellement la « philosophie analytique «. Cette appellation recouvre en réalité deux tendances très nettement distinctes, et dont la ligne de partage recoupe celle de notre question. D'un côté, un courant que l'on peut appeler le positivisme logique (Frege, Russell, Carnap) voulait corriger le langage dans ses divers emplois et lui substituer un langage qui satisferait à l'exigence de la syntaxe logique, une langue formulaire. De l'autre, un courant qui serait une philosophie du langage ordinaire (Ryle, Wittgenstein, Austin) et qui, comme son nom l'indique, entend au contraire valoriser le langage courant.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1378 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le langage est-il un obstacle à la connaissance ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • feignant-251377 (Hors-ligne), le 04/01/2015 é 04H20.
  • melissa54-251352 (Hors-ligne), le 04/01/2015 é 04H17.
  • memoryz-251195 (Hors-ligne), le 03/01/2015 é 03H21.
  • carambar54-250996 (Hors-ligne), le 02/01/2015 é 02H16.
  • seyra39-250507 (Hors-ligne), le 24/12/2014 é 24H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • CONDILLAC: "Voulez-vous apprendre les sciences avec facilité ? Commencez par apprendre votre langue."
    • NIETZSCHE: "Le langage est le premier degré de l'effort vers la science."
    • WITTGENSTEIN: "Ce dont on ne peut parler, il faut le taire."
    • WITTGENSTEIN: "Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit