NoCopy.net

Le langage n'est-il qu'un outil ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Suffit-il d'être dans le présent pour vivre l ... Pourquoi sommes-nous sensibles à la beauté ? >>


Partager

Le langage n'est-il qu'un outil ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage n'est-il qu'un outil ?



Publié le : 14/7/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le langage n'est-il qu'un outil ?
Zoom

La fonction essentielle de la langue est de permettre la communication. Les hommes peuvent ainsi échanger leurs idées comme ils échangent d'autres biens. TOUTEFOIS, c'est parce que l'homme peut créer des signes qu'il peut penser les choses avec des mots. Une langue traduit donc une véritable vision et une véritable conception du monde.  Mais la langue a aussi pour fonction d'être un outil de domination.



Parler, c'est être capable d'adapter son langage à une variété indéfinie de situations, d'inventer indéfiniment des combinaisons de signes "pour répondre au sens de tout ce qui se dira en sa présence". Lire : Descartes, Discours de la méthode, cinquième partie. Le langage, faculté propre à l'homme, se développe sous la forme de langues diverses selon les peuples et les civilisations. Une langue permet aux membres d'une même communauté linguistique d'exprimer leurs pensées et de les échanger. Elle est donc essentiellement un outil de communication. Lorsque je vais dans un pays étranger, j'ai beaucoup de mal à communiquer si je ne connais pas la langue du pays. Communiquer est le propre de l'homme La communication suppose toujours au moins deux personnes. En linguistique, on les appelle l'émetteur et le récepteur. L'émetteur parle et le récepteur lui répond. Un message est suivi d'un message en retour.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le langage n'est-il qu'un outil ? Corrigé de 4124 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le langage n'est-il qu'un outil ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • chacha-243003 (Hors-ligne), le 10/12/2014 à 10H19.
  • Pauline972-213371 (Hors-ligne), le 26/11/2013 à 26H18.
  • POUPETTE-179799 (Hors-ligne), le 17/06/2013 à 17H10.
  • Issei-195509 (Hors-ligne), le 28/04/2013 à 28H17.
  • Lusitana77 (Hors-ligne), le 09/11/2012 à 09H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Le langage apparaît originairement comme l'un des moyens nécessaires du travail. Comme l'outil, la parole est un intermédiaire.

    La notion de communication renvoie étymologiquement au fait "d'être en relation avec...", de "mettre en commun". Le terme "langage" évoque spontanément le langage verbal, c'est-à-dire un système de signes codifiés à travers des langues particulières susceptibles d'être parlées ou écrites. Mais, dans un sens plus large, il peut recouvrir tous les ensembles de signes qui permettent l'expression ou la communication. Ils peuvent être étroitement codifiés comme le langage informatique, ou peu comme les signaux corporels qui traduisent les émotions.

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Tous les organes des sens peuvent servir à créer un langage. Il y a le langage olfactif et le langage tactile, le langage visuel et le langage auditif. Il y a langage toutes les fois que deux individus, ayant attribué par convention un certain sens à un acte donné, accomplissent cet acte en vue de communiquer entre eux., J. VENDRYES, le Langage, Introd., p. 9.

    Ajouté par webmaster

    .10 Ce ne sont -(chez Spinoza) que des transformations de langage en langage - ce qui veut dire que tout cela n'a aucun sens. - Un langage a pour sens du Non-langage. «Non-langage» sont les sensations, les choses, les images., VALÉRY, Cahiers, t. I, Pl., p. 750.

    Ajouté par webmaster

    « Dès que l'homme, au lieu d'agir avec l'outil sur l'objet de travail, n'agit plus que comme moteur d'une machine-outil, l'eau, le vent, la vapeur peuvent le remplacer, et le déguisement de la force motrice sous des muscles humains devient purement accidentel. » Marx, Le Capital, 1867.

    Ajouté par webmaster

    Vers le début de notre ère, croit-on, un anonyme habitant de l'Inde inventa un merveilleux outil : outil immatériel mais représentable, outil dont le propre est de n'exister qu'au figuré et qui, dans l'histoire de notre civilisation, a peut-être joué un rôle plus grand que celui de la machine à vapeur ou du microscope (...) Il n'est pas de jour que nous n'utilisions cet instrument fait de néant, ce signe ne signifiant rien, ce petit cercle (l'écriture arabe le réduit à un point) que nous nommons le zéro., René DAUMAL, Essais et notes, 1938; t. II, p. 44-45 (Gallimard, 1972).

    Ajouté par webmaster

    L'intention -(de parler), qui n'est point nécessairement langage, pas même langage intérieur, aboutit au langage intérieur ou à la parole., H. DELACROIX, le Langage et la Pensée, p. 523.

    Ajouté par webmaster

    Dans la -machine, à la différence de l'outil, la force motrice n'est pas fournie par l'homme, mais -par le milieu extérieur : les animaux, l'eau, le vent, le gaz, l'électricité, voire la marée. Si bien que l'homme n'intervient que pour diriger, régulariser, canaliser une force dont l'origine est en dehors de lui. La distinction de l'outil et de la machine est donc extrêmement nette en théorie. Dans la pratique, il en est différemment, comme le prouve l'existence d'une catégorie intermédiaire : les -machines-outils. Mais la machine-outil est en réalité une forme perfectionnée et récente du machinisme., PIROU et BYÉ, Traité d'économie politique, t. I, p. 31.

    Ajouté par webmaster

    Le travail humain se caractérise donc par une double transcendance de l'homme à l'égard de la nature; d'abord ce travail, comme l'a montré Marx, est une activité prospective («il est précédé par la conscience de ses fins») : il marque l'émergence du projet, l'efficace de l'avenir sur le présent par l'anticipation humaine et le détour de l'outil et du symbole (du langage)., Roger GARAUDY, Parole d'homme, p. 130.

    Ajouté par webmaster

    (...) qu'est-ce que la machine? On peut, on doit, séparer nettement la machine de l'outil. Il ne semble pas, cependant, que cette discrimination fondamentale soit admise aujourd'hui. On parle couramment de -machine à écrire, de -machine à calculer, alors qu'il y a entre ces deux appareils une différence essentielle : la première est un outil, la seconde une véritable machine., DANIEL-ROPS, le Monde sans âme, p. 67.

    Ajouté par webmaster

    Or le langage encratique (celui qui se produit et se répand sous la protection du pouvoir) est statutairement un langage de répétition; toutes les institutions officielles de langage sont des machines ressassantes., R. BARTHES, le Plaisir du texte, p. 66.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le langage n'est-il qu'un outil ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo