NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les animaux ont-ils un langage ? L'histoire : une source de leçons ? >>


Partager

Langage et pensée ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Langage et pensée ?



Publié le : 14/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Langage et pensée ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Langage et pensée ?




Descartes : le langage n'a chez l'homme que des organes d'emprunt Le larynx, la langue, le voile du palais, ou même les muscles appelés «cordes vocales» ne sont, primitivement, comme l'a souligné le docteur Ombredane, que des «organes de respiration et d'alimentation, et le demeurent dans le temps même où le langage se constitue et s'exerce» (L'Aphasie et l'élaboration de la pensée explicite, 1951).Aussi Descartes (1596-1650) remarquait-il que s'il n'y a point d'animaux qui puissent composer un discours, cela «n'arrive pas de ce qu'ils ont faute d'organes» (Discours de la méthode, partie V - 1637).Bergson : le langage trahit la pensée Bergson (1859-1941) soutient que, parce que le langage désigne chez tous les hommes des manières particulières d'aimer ou de haïr, «nous échouons à traduire entièrement ce que notre âme ressent» (Essai sur les données immédiates de la conscience, 1888).Le moi intime serait toujours déjà trahi par le moi de la communication. Il y aurait «deux moi différents, dont l'un serait comme la projection extérieure de l'autre, sa représentation spatiale et pour ainsi dire sociale» (ibid) : le langage serait alors tout entier du côté du «fantôme décoloré» de notre moi réel et libre, c'est-à-dire du côté de ce qui travestit notre intimité ineffable.Hegel: l'ineffable, c'est la pensée obscure Prenant par avance le contre-pied de ce qu'on vient de lire, Hegel (1770-1831), à l'instar de tous les rationalistes, refuse catégoriquement l'idée qu'en deçà des mots demeure une intimité indicible, une sorte de pensée, voire d'affect, que le langage serait incapable de formuler.«C'est dans les mots que nous pensons, écrit Hegel. [...] C'est le son articulé, le mot, qui seul nous offre une existence où l'externe et l'interne sont si intimement unis. Par conséquent, vouloir penser sans les mots, c'est une tentative insensée».


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1613 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Langage et pensée ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Cocachips-180708 (Hors-ligne), le 07/10/2012 é 07H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit