NoCopy.net

LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Schizoïdie à Sexualité)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Représentation à Sc ... LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Signe à Stimulus) >>
Partager

LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Schizoïdie à Sexualité)

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Schizoïdie à Sexualité)



Publié le : 10/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Schizoïdie à Sexualité)
Zoom

 

Schizoïdie :
structure mentale prédisposant à la schizophrénie.


Schizophrénie :
état pathologique caractérisé par une dissociation de la personnalité qui se trouve coupée en plusieurs personnages qu'elle adopte tour à tour, sans lien apparent.


Science :
désigne le savoir en général, l'ensemble des connaissances. Une science particulière se fixe un objet précis de recherche. On distingue les sciences de la nature et les sciences de l'homme. L'esprit scientifique se caractérise par son sens de l'observation, de l'expérience, de la conceptualisation et de la théorisation ; il est rigoureux et probe. A travers l'histoire, on a établi de très nombreuses classifications des sciences, dont aucune n'a pu s'imposer.


Scientisme :
conception qui limite à la science la possibilité de penser et d'expliquer le monde.


Scolastique :
concerne la philosophie de "l'Ecole", c'est-à-dire celle d'Aristote. Ce fut la doctrine de référence des universités jusqu'au XVIIIe siècle.


Second :
vient après et dépend de ce qui est premier.


Ségrégation :
acte d'isoler des êtres ou des objets de même nature. Le racisme entraîne souvent la ségrégation raciale.


Sélection :
processus qui consiste à choisir. On parle de sélection naturelle (Darwin) pour signifier que, parmi les êtres vivants, seuls les mieux armés parviennent à survivre.


Sémantique :
partie de la linguistique qui étudie les variations du sens des mots de façon diachronique (historique) ou synchronique (à une même époque).



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Schizoïdie à Sexualité)" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Ontologique — Qui a rapport avec l'être ; du point de vue de l'Être Absolu. Plus couramment, signifie « métaphysique ». Parallélisme — Conception de la vie psychologique croyant à l'existence d'un ordre de phénomènes psychologiques séparé de l'ordre des phénomènes physiologiques, mais à une concomitance de ces deux ordres (ils sont « parallèles » sans que jamais l'un cause quoi que ce soit dans l'autre). Pragmatisme — Philosophie cherchant la justification de l'intelligence, des idées, des vérités,... dans l'action et dans les exigences de l'action. Plus spécialement, théorie de William James. Prolégomènes — Introduction, discussion préalable. Rationalisme — Philosophie affirmant l'existence d'un Ordre dans la nature et la possibilité pour la Raison humaine de découvrir cet ordre. Schème — Idée a priori correspondant soit à une structure psychologique, soit à un besoin logique et structurant l'expérience.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

« Les névroses sont des produits, non de la sexualité, mais du conflit entre le moi et la sexualité. » (FREUD.)

Ajouté par webmaster

(...) une sexualité centrale qui comporte à un degré plus hautement psychologique, les émotions et les sentiments sexuels; émotions et sentiments d'une tonalité particulière, qui déclenchent normalement et intrinsèquement le génital, quand aucune inhibition ne s'y oppose; cette sexualité centrale n'est pas identique à la génitalité mais ne lui est pas accidentelle non plus., E. MOUNIER, Vue d'ensemble, -in DËr WILLY, la Sexualité, t. I, p. 24.

Ajouté par webmaster

J'ai un instinct de conservation très développé. J'avoue aussi que la sexualité ne s'était encore jamais offerte à ma méditation sous forme de sexologie. Il m'avait toujours semblé que lorsque la sexualité tend à se muer en sexologie, la sexologie ne peut plus grand-chose pour la sexualité., R. GARY, Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable, p. 116.

Ajouté par webmaster

Mais alors que la sexualité infantile est inorganisée, la sexualité perverse est organisée autour de quelque instinct partiel., Guy PALMADE, la Psychothérapie, p. 79.

Ajouté par webmaster

L'oeuvre de Freud témoigne expressément de la distinction nécessaire entre la génitalité, dont les manifestations apparaissent à la puberté en fonction des modifications endocriniennes hormonales et humorales, et la sexualité dont les manifestations apparaissent chez l'enfant, dès les premières années de la vie. L'existence de cette sexualité infantile n'est plus à démontrer; or le développement de cette sexualité infantile, si important pour le développement de la sexualité future de l'adulte, paraît dépendre non point d'influences hormonales mais d'influences sociales, parmi lesquelles en particulier les influences parentales, génératrices essentielles des complexes affectifs. Dès l'origine la sexualité est tout entière compénétrée d'instances affectives., Jean DELAY, la Psycho-physiologie humaine, p. 53.

Ajouté par webmaster

La sexualité constituée telle que nous la connaissons chez l'adulte ne se développe pas synchroniquement dans son ensemble., E. MOUNIER, la Relation sexuelle, «Vue d'ensemble», -in DËr WILLY, la Sexualité, t. I, p. 25.

Ajouté par webmaster

Bissexualité psychique à dominante monosexuelle sur une sexualité physiologique fermement arrêtée : ainsi peut-on qualifier l'équilibre normal de l'être humain., E. MOUNIER, la Relation sexuelle (1948), -in DËr WILLY, la Sexualité, t. I, p. 43.

Ajouté par webmaster

Mais l'usage populaire (...) a des richesses qu'ignore ou que méprise la langue écrite (...) La langue vivante, celle dans laquelle sent et pense le peuple, suit sa marche et son développement naturels, sans qu'aucun égard ni aucun respect l'arrête ou la contrarie. De là ce lexique - souvent populaire et grossier par certaines idées - qui fleurit sur tout le territoire de l'empire, et va devenir le lexique des langues romanes (...) le latin populaire modifiera ce lexique, abandonnera un certain nombre de mots qu'on ne retrouvera plus que dans la langue littéraire (...), HATZFELD et DARMESTETER, Traité de la formation de la langue franç., -in Dict., t. I, p. 9.

Ajouté par webmaster

Bisexualité psychique à dominante monosexuelle sur une sexualité physiologique fermement arrêtée : ainsi peut-on qualifier l'équilibre normal de l'être humain., E. MOUNIER, la Relation sexuelle, tiré du «Traité du caractère» (1948), -in DËr WILLY, la Sexualité, t. I, p. 43.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

LEXIQUE PHILOSOPHIQUE (de Schizoïdie à Sexualité)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo