NoCopy.net

Qu'est-ce que la liberté ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce que le langage ? Qu'est-ce que la logique ? >>
Partager

Qu'est-ce que la liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'est-ce que la liberté ?



Publié le : 10/10/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Qu'est-ce que la liberté	?
Zoom
  • liberté : Ce mot, en philosophie a trois sens : 1° Libre arbitre. Pouvoir mystérieux de choisir entre les motifs qui me sollicitent sans être déterminé par aucun d'eux. 2° Liberté de spontanéité. S'oppose non plus au déterminisme mais à la contrainte : état de celui qui agit sans être contraint par une force extérieure. 3° Liberté du sage. État de celui qui est délivré des passions et agit à la lumière de la raison.

Pour l'opinion, la liberté apparaît comme le pouvoir de faire ce que l'on veut, l'absence de contrainte. Toutefois, cette conception est insuffisante, ne serait-ce que si l'on tient compte des imperfections de notre nature. La présence d'autrui est également une limite irréductible qui dément cette première définition simpliste. Par ailleurs, elle nous conduit à confondre liberté et désir alors que, paradoxalement, être libre implique aussi de faire le contraire de ce à quoi une inclination immédiate nous incite. Sous ce rapport par exemple, nous ne nous enfuyons pas du cabinet du dentiste alors que notre désir premier est bien de céder à cette tentation. Pour éviter ces confusions, on peut caractériser la liberté comme la possibilité d'agir selon des choix éclairés par la connaissance et la raison. En effet, la liberté implique de poser un acte (elle s'éprouve dans l'action et pas dans la simple projection de ce que nous ferions à la place d'un autre). La liberté de cet acte sera proportionnelle à l'extension des possibles qui nous sont offerts et que la connaissance, ainsi que l'usage de notre raison, nous conduit à départager de manière autonome". En conséquence, être libre, c'est agir et penser par soi-même, en toute connaissance de cause, sans être la proie d'un penchant ou d'une puissance étrangère.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Qu'est-ce que la liberté	? Corrigé de 213 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qu'est-ce que la liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • marie2203-215603 (Hors-ligne), le 05/05/2014 à 05H21.
  • banou96-212869 (Hors-ligne), le 18/09/2013 à 18H18.
  • soukeina-179474 (Hors-ligne), le 30/09/2012 à 30H14.
  • Xman (Hors-ligne), le 03/05/2011 à 03H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Elle trouve sous la plume cartésienne une réhabilitation à travers la caractérisation de l'indifférence positive; celle-ci suppose la redéfinition d'une liberté inséparable d'un pouvoir inconditionné de choix. C- La liberté opposée au déterminisme. 1- Libre, l'homme n'est pas déterminé par le besoin, manque vital (manger par exemple), mais peut l'être par le désir, besoin réfléchi (boire de la limonade plutôt que de l'eau) 2- Opposition parmi les philosophes entre les tenants du déterminisme et ceux de la liberté II- La liberté comme autonomie, capacité de se donner à soi-même sa propre loi A- La liberté ne serait pas la faculté de choisir n'importe quoi, elle ne serait pas licence. 1- Dans la Méditation 4, à la différence de ce qu'il a pu écrire dans d'autres œuvres, Descartes affirme que nous sommes d'autant plus libres que nous avons de raisons de nous déterminer à un parti.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La liberté est la propriété de soi; on distingue trois sortes de libertés : la liberté naturelle, la liberté civile, la liberté politique; c'est-à-dire la liberté de l'homme, celle du citoyen et celle d'un peuple., G.-T. RAYNAL, Hist. philosophique, XI, XXIV.

    Ajouté par webmaster

    Qu'est-ce que c'est que ça, la tribune? s'écrie M. Bonaparte Louis; c'est du «parlementarisme!» Que dites-vous de parlementarisme? (...) Parlementarisme est une perle. Voilà le dictionnaire enrichi (...) L'oncle avait «les idéologues»; le neveu a «les parlementaristes», mesdames (...) Donc «le parlementarisme», c'est-à-dire la garantie des citoyens, la liberté de discussion, la liberté de la presse, la liberté individuelle, le contrôle de l'impôt (...) le droit de savoir ce qu'on fait de votre argent, la solidité du crédit, la liberté de conscience, la liberté des cultes (...) la sécurité de chacun, le contrepoids à l'arbitraire, la dignité de la nation, l'éclat de la France (...) l'initiative publique, le mouvement, la vie, tout cela n'est plus (...) Aujourd'hui plus de tapage, plus de vacarme, plus de parlage, de parlementarisme. Le corps législatif, le sénat, le conseil d'État sont des bouches cousues., HUGO, Napoléon le Petit, V, VIII et IX, (1852).

    Ajouté par webmaster

    Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail., JAURèS, Hist. socialiste..., t. I, p. 186.

    Ajouté par webmaster

    Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail., JAURèS, Hist. socialiste, t. I, p. 186.

    Ajouté par webmaster

    Qu'est-ce qu'on me veut! Je demande ma liberté. Ce n'est pas tout ça. Pourquoi m'a-t-on amené dans cette cave? Alors il n'y a plus de lois., HUGO, l'Homme qui rit, II, IV, VIII.

    Ajouté par webmaster

    Ce fut à peu près à cette époque -(entre 1830 et 1850) que s'effectua ce qu'on pourrait appeler la conjonction de la liberté politique et de la liberté économique, qui désormais furent confondues dans un même culte et portèrent un seul et même nom : -le libéralisme. La liberté économique, c'est-à-dire celle du travail et des échanges, fut élevée au même rang que la liberté de conscience ou la liberté de la presse., GIDE et RIST, Hist. des doctrines économiques..., p. 382.

    Ajouté par webmaster

    « L'État qui enlève aux hommes la possibilité de communiquer publiquement leurs pensées leur ôte en même temps la liberté de penser. » Kant, Qu'est-ce que s'orienter dans la pensée?, 1786.

    Ajouté par webmaster

    (...) une certaine liberté professionnelle (...) J'entends : liberté de pensée, et liberté de travail (...) - avec tous les risques, bien entendu, et toutes les responsabilités que ça comporte., MARTIN DU GARD, les Thibault, t. V, p. 231.

    Ajouté par webmaster

    Mais qu'est-ce que délivrer? Si je délivre, dans un désert, un homme qui n'éprouve rien, que signifie sa liberté? Il n'est de liberté que de «quelqu'un» qui va quelque part. Délivrer cet homme serait lui enseigner la soif, et tracer une route vers un puits. Alors seulement se proposeraient à lui des démarches qui ne manqueraient plus de signification. Délivrer une pierre ne signifie rien s'il n'est point de pesanteur. Car la pierre, une fois libre, n'ira nulle part., SAINT-EXUPÉRY, Pilote de guerre, XXVI, p. 221.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Qu'est-ce que la liberté ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo