LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nature et société sont-elles au même titre ob ... Faire son devoir, est-ce renoncer à sa libert ... >>


Partager

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser ?



Publié le : 4/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser ?
Zoom

Le premier sens de la liberté qui vient à l’esprit est celui qui l’identifie à l’absence de contraintes, au fait de ne pas être empêché et d’agir selon son désir et sa volonté. En ce sens associer la liberté au pouvoir de refuser est admissible dans la mesure où l’objet de ce pouvoir serait les contraintes que l’on imposerait à l’homme, le fait de restreindre ses désirs par exemple. L’expression « pouvoir de refuser « signifie la possibilité appartenant à l’homme d’agir ou de ne pas agir. Nous sommes libres de faire ce que l’on juge bon et d’exercer notre refus vis-à-vis d’une action contraire à nos principes. Si la liberté est définie comme un pouvoir de refuser, la difficulté réside dans l’interprétation excessive que l’on peut faire de ce pouvoir. En effet l’homme libre peut-il s’affranchir de toute contrainte ? D’autre part si l’identification de la liberté à un pouvoir de refuser est niée dans ce cas les lois ou les contraintes en général pourraient être imposées à l’individu sans que celui-ci puisse résister. A l’extrême une forme de nécessité s’imposerait à lui et remettrait en cause l’essence même de sa liberté. Une fois cette problématique exposée il nous faut déterminer les trois parties qui vont nous permettre de la résoudre. Tout d’abord il s’agit d’interroger l’hypothèse selon laquelle la liberté consiste à s’affranchir de toute contrainte. Ensuite nous poserons la question de la possibilité de la conciliation entre la liberté et l’obéissance. Enfin nous examinerons la question du droit de résistance.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4042 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser ?" a obtenu la note de :

5.1 / 10

Corrigé consulté par :
  • Jojo-275968 (Hors-ligne), le 18/04/2016 é 18H14.
  • hutrodgow-248018 (Hors-ligne), le 19/11/2014 é 19H22.
  • Kah-225058 (Hors-ligne), le 14/04/2014 é 14H16.
  • Yoann43950 (Hors-ligne), le 13/01/2010 é 13H14.
  • One6189 (Hors-ligne), le 18/04/2009 é 18H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit