LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Décide-t-on de devenir quelqu'un ? Peut-on rendre la justice ? >>


Partager

La liberté peut-elle se définir comme la nécessité comprise ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La liberté peut-elle se définir comme la nécessité comprise ?



Publié le : 21/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La liberté peut-elle se définir comme la nécessité comprise ?
Zoom
  • DEFINITION DES TERMES:

- Liberté : ce terme possède de multiples sens ; la liberté peut désigner la faculté d'obtenir certaines fins, en particulier sur le plan politique et social, mais aussi Y autonomie de choix. Si la première signification est plus populaire, la seconde est plus philosophique. Le concept philosophique de la liberté nous intéresse prioritairement ici (mais la première acception est, néanmoins, digne d'attention).

- Peut-elle : le verbe pouvoir renvoie à l'idée de possibilité mais aussi de légitimité (notez que ce verbe se retrouve dans un très grand nombre d'intitulés).

- Se définir : ici, deux sens, le second procédant du premier :
• se déterminer au moyen d'une formule précise fournissant et apportant l'ensemble des caractères appartenant à un concept ;
• se caractériser.

Attention ! Ce terme ne doit nullement être négligé. L'idée de « définir « et de « définition « jouent, en philosophie, un rôle crucial.

- Nécessité : par opposition à la contingence, la nécessité désigne le caractère de ce qui ne pourrait pas ne pas être (ou être autrement).

- Comprendre : embrasser dans un ensemble mais aussi appréhender par la connaissance, être capable de faire correspondre à quelque chose une idée claire (du latin com-prehendere, saisir avec).

• Quel est le sens de l'intitulé du sujet ? Est-il légitime de caractériser l'autonomie de choix par la saisie claire de ce qui ne peut pas ne pas être ? En d'autres termes, l'autonomie de choix est-elle déterminée, de manière légitime, par ce qui s'oppose à toute contingence ?

• Le problème posé par le sujet est le suivant : la liberté est-elle seulement un pouvoir de la raison et une obéissance à l'idée claire, distincte et s'imposant à moi ?

• Quelles connaissances sont ici à votre disposition ? Durant l'année scolaire ont certainement été expliquées les grandes conceptions concernant ces questions et problèmes : celles des stoïciens, de Descartes, de Spinoza, de Hegel, etc. Vous avez un très riche matériel à votre disposition pour résoudre le problème posé et apporter une solution satisfaisante et bien réfléchie.

• Quel plan, maintenant, choisir ? Ici le plan dialectique, avec balancement par thèse, antithèse et synthèse, paraît parfaitement adapté. Il exprime aussi bien un certain cheminement individuel qu'un travail de rhétorique et d'analyse conceptuelle. Voici ce plan tel que nous le suggérons (ce plan peut être considéré également comme progressif, par modification de la définition de la liberté).

  • A. Thèse.

La liberté désigne un jaillissement imprévisible, un libre arbitre total et sans limites : elle ne peut se définir comme la nécessité comprise.

  • B. Antithèse.

La liberté réelle, par opposition à la conception précédente qui peut apparaître comme trop théorique ou idéale, désigne la prise en compte de contraintes ou déterminismes divers. Elle se définit comme la nécessité comprise.

  • C. Synthèse.

Ne peut-on, simultanément, voir dans la liberté d'une part un pouvoir de dépassement de l'homme, un choix perpétuel de remise en question et, d'autre part, un pouvoir de la raison ?

En d'autres termes, il faut s'efforcer de définir la liberté comme négativité incessante (thèse) et nécessité comprise (antithèse), les deux termes s'unifiant au sein de l'acte concret de l'homme.
En conclusion, nous noterons que la liberté n'est pas uniquement rationalité et obéissance à l'idée claire et distincte.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4889 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La liberté peut-elle se définir comme la nécessité comprise ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • E58146 (Hors-ligne), le 27/03/2011 é 27H17.
  • littleflyingcamels (Hors-ligne), le 26/02/2011 é 26H16.
  • Maxime43167 (Hors-ligne), le 18/01/2010 é 18H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit