LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Etre libre, est-ce vivre comme on l'entend ? En quel sens peut-on dire que l'homme est un ... >>


Partager

La liberté peut-elle se définir comme l'obéissance à la raison ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La liberté peut-elle se définir comme l'obéissance à la raison ?



Publié le : 1/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La liberté peut-elle se définir comme l'obéissance à la raison ?
Zoom
  • A. Sens des termes

 
 - La liberté.
 
 Qu'est-ce, maintenant, qu'être libre? Il faut au moins distinguer deux acceptions de cette formule « être libre «. Au sens quasi populaire du terme « être libre « signifie « obtenir ce qu'on a voulu «. Mais, en sa signification plus philosophique, « être libre « désigne la capacité d'autodétermination, non point la faculté d'atteindre certaines fins. On notera l'ambiguïté de cette notion, qui peut être définie soit comme libre arbitre, c'est-à-dire pouvoir d'agir à sa guise, et faculté illimitée de dire oui ou non, soit comme autonomie et soumission aux lois.
 
 - Peut-elle.
 
 Est-il possible.
 
 - Obéissance.
 
 Obéir, c'est se soumettre, se plier et acquiescer. Ce verbe suggère une idée de passivité. En effet, obéir désigne l'acte par lequel nous nous conformons à ce qui est imposé par autrui, à ce qu'il ordonne ou défend. Ainsi obéit-on à un maître, à une puissance ou à une loi. Par exemple, un élève se soumettra à la discipline scolaire collective, un esclave, à la loi de son maître. Fondamentalement, on obéit à une nécessité, c'est-à-dire à un enchaînement de causes et d'effets auquel on ne peut échapper, et qui s'impose à nous par la loi, la violence, la nature, etc.
 
 - Raison : faculté de distinguer le vrai du faux, de bien juger. Ensemble de principes a priori de la connaissance. Faculté des principes, indépendante de l'expérience.
 

  •  B. Sens du sujet

 
 L'autodétermination humaine est-elle acquiescement à la faculté de juger ?
 

  •  C. Problème La liberté et ses limites.

 
 Aspect paradoxal de la question posée : la liberté, dans sa définition idéale, s'oppose a priori à l'obéissance.
 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 8380 mots (soit 12 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La liberté peut-elle se définir comme l'obéissance à la raison ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • mo-268755 (Hors-ligne), le 02/01/2016 é 02H08.
  • bonnet (Hors-ligne), le 17/10/2011 é 17H11.
  • warningsign (Hors-ligne), le 14/06/2011 é 14H21.
  • julien20553 (Hors-ligne), le 07/02/2010 é 07H15.
  • Ayana56747 (Hors-ligne), le 04/02/2010 é 04H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    En suivant la raison, je m'affranchis de la nature irrationnelle de mes passions. Seule la raison me permet de savoir comment être libre vis-à-vis de ma propre nature et d'autrui. Mais, la stricte obéissance à la raison n'est pas la condition de la liberté. Celle-ci est aussi faites d'élans, de jaillissements spontanés et indéterminés. Etre libre, c'est pouvoir donner libre cours à des instincts dont j'ignore l'origine.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit