NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'intérêt général n'est-il que la somme des i ... Les problèmes philosophiques ne sont-ils que ... >>


Partager

Le libertinage peut-il être moral ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le libertinage peut-il être moral ?



Publié le : 6/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Le libertinage peut-il être moral ?
Zoom

En effet, celui qui rejette les préceptes de la religion rejette aussi implicitement la morale qui en fait partie. Il est donc amené à se comporter de manière immorale. De fait, les libertins menaient souvent une vie licencieuse et déréglée. Le libertinage nie la liberté humaine Le libertinage sexuel est immoral, non parce que la religion le réprouve, mais parce qu'il est irrespectueux de l'être humain. Le libertin considère l'homme (ou la femme) comme un simple objet de jouissance. Il le réduit à son corps, en lui déniant toute dignité humaine. Il viole ainsi le précepte de Kant selon lequel il faut considérer l'humanité non comme un moyen, mais comme une fin. Le libertin prend plaisir à faire le mal Les grands libertins, réels ou littéraires, comme don Juan, le marquis de Valmont ou le marquis de Sade, sont immoraux parce qu'ils prennent plaisir à faire du mal à autrui. Dom Juan multiplie les conquêtes puis les abandonne. Son plaisir se réduit à tromper les femmes.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 622 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le libertinage peut-il être moral ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • lullaby61-232322 (Hors-ligne), le 02/03/2014 é 02H23.
  • lola-177151 (Hors-ligne), le 08/07/2012 é 08H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Ce terme vient du latin libertinus, « affranchi ». Autant dire qu'un libertin est quelqu'un qui choisit sa vie. Le mot a cependant pris dès leXVIIe siècle une connotation péjorative. Il désigne alors un homme qui aime trop sa liberté, qui piétine les dogmes de la religion, dont les moeurs sont déréglées par rapport aux normes de la société (ex: Valmont dans les Liaisons dangereuses). On associe souvent le libertinage à des amours interdites et mystérieuses, la littérature libertine se diffusant fréquemment « sous le manteau ».

    Ajouté par Karine52664

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    • LIBERTIN. n.m. Celui qui s'est affranchi de croyances et, surtout, de règles de conduite ; le libertinage a d'abord été synonyme d'incroyance, et il est devenu manière- de vivre hors de toute règle morale.

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit