LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'individu contre l'Etat ou le problème de l' ... Que dois-je faire ? >>


Partager

Le libre arbitre et le sentiment immédiat de la liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le libre arbitre et le sentiment immédiat de la liberté ?



Publié le : 9/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le libre arbitre et le sentiment immédiat de la liberté ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Le libre arbitre et le sentiment immédiat de la liberté ?




Pourquoi les hommes restent-ils la plupart du temps dans l'irréflexion et ne cherchent pas à connaître ces causes ? car ils aiment, explique Spinoza, se représenter comme un « empire dans un empire » : l'orgueil et la crainte de devoir subir sa vie plutôt que de la vouloir les inclinent à cette croyance en l'illusion du libre arbitre, étant entendu que nous croyons toujours davantage à ce que nous désirons. * Le libre arbitre, une invention commode et perverseÀ en croire Spinoza, le sentiment du libre arbitre ne serait qu'un sentiment erroné personnel, issu d'une ignorance rassurante. Pourtant, le sentiment de la liberté n'est pas seulement recherché personnellement, il est encore cultivé socialement. Fiction peut-être, mais fiction collective, ce qui constitue une résistance importante à l'acceptation de la doctrine spinoziste. Nos sociétés dites libres reposent sur la garantie de la liberté de chacun, dans les limites fixées par la loi : ce qui est ainsi reconnu juridiquement (notamment dans l'article premier de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen) et socialement, c'est la liberté de faire, d'entreprendre et de penser et non pas le libre arbitre et la dimension métaphysique de la liberté. Il existe cependant un lien direct entre les deux : la seconde, pourrait-on dire, fonde la première comme le reconnaît implicitement le système judiciaire qui ne s'attache pas simplement aux actes (répréhensibles ou non) mais aussi aux volontés (coupables ou non). Qu'est-ce qu'une circonstance atténuante sinon la reconnaissance qu'au moment de l'acte, celui-ci n'a pas été voulu librement ; l'agent ayant été déterminé par telle ou telle cause (pathologique, sociologique...) indépendante de sa volonté. Devons-nous dès lors dire que le libre arbitre est une fiction nécessaire, notamment pour l'ordre social ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2395 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le libre arbitre et le sentiment immédiat de la liberté ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • louc-260385 (Hors-ligne), le 13/05/2015 é 13H07.
  • Paul0emile55649 (Hors-ligne), le 28/01/2010 é 28H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit