NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Expliquer une langue, est-ce comprendre le la ... Le spectacle de la nature relève-t-il de l'ar ... >>


Partager

N'est-on libre qu'en étant citoyen ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : N'est-on libre qu'en étant citoyen ?



Publié le : 4/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

N'est-on libre qu'en étant citoyen  ?
Zoom

Parties du programme abordées :
 
- L'État.
 - Le pouvoir.
 - La liberté.
 
 Analyse du sujet : Est-ce seulement en jouissant des droits propres aux membres d'une cité ou d'un État que l'on parvient à la liberté ?
 
 Conseils pratiques : La liberté possède une signification métaphysique, mais aussi éthique, politique, etc. Ne restez pas dans le vague et la mauvaise abstraction. Efforcez-vous de circonscrire ce concept.
 
 Bibliographie :
 Hegel, Principes de la philosophie du droit, Idées, NRF, pp. 270 sq.
 Spinoza, Philosophie et politique, Textes choisis, PUF.
 
 Difficulté du sujet : **
 
 Nature du sujet : Classique.



Donner une définition simple et univoque de la liberté n’est possible qu’au prix d’une simplification inacceptable du concept de liberté. En effet, pour définir la liberté, il faut nécessairement faire référence à un terme qui s’oppose à elle. Ainsi on peut définir la liberté par opposition à l’esclavage : alors elle est la condition d’une personne qui n’est pas sous la dépendance d’une autre. Elle s’oppose également à la contrainte, puisqu’elle est le pouvoir de faire ce que l’on veut ; mais elle s’oppose également à l’oppression, en tant qu’elle est le droit de faire tout ce que les lois permettent, sous réserve de ne pas porter atteinte aux droits d’autrui. Enfin, elle s’oppose au déterminisme, puisqu’elle est le pouvoir de la raison humaine de se déterminer en toute indépendance.

Par citoyen, on entend une personne soumise a l’autorité d’un état, qui jouit de la protection de ce dernier et bénéficie de droits civiques. Il est également astreint à des devoirs envers cet état. La citoyenneté s’exerce de manière différente selon les pays puisqu’elle est définie par la loi et intégrée dans le système général des mœurs dans lequel le citoyen est intègre.

En posant la question « n’est-on libre qu’en étant citoyen ? « nous cherchons à savoir si la liberté ne se conquiert que dans le seul état de citoyen. En ce sens, la liberté serait impossible en dehors de la citoyenneté et ne s’obtiendrait que pour autant que l’individu devienne citoyen. A première vue, une telle thèse ne peut que nous paraitre intenable, dans la mesure où la liberté elle-même est un état qui peut nous sembler en tout état de cause impossible à obtenir par l’individu. Mais nous verrons ensuite que l’état de citoyen permet effectivement à l’individu d’être libre, de sorte que liberté et citoyenneté peuvent apparaitre comme deux états complémentaires. Enfin, nous verrons que la liberté est rendue possible par la citoyenneté, mais qu’elle est néanmoins possible dans d’autres états, notamment celui de l’individu solitaire.

La question au centre de notre travail sera donc de déterminer si la citoyenneté se confond avec la liberté ou n’est qu’une condition nécessaire de cette dernière. 


I.                   On ne saurait etre libre en etant citoyen car la liberte est un ideal inatteignable

  1. La liberte est un etat inatteignable pour l’homme
    1. Il existe un désir d’obéir qui empêche la réalisation de la liberté humain

      II.                L’individu est libre dans l’etat de citoyen car il lui permet d’etre considéré comme une personne

      1. Le citoyen est libre par définition même 
        1. L’état de citoyen permet à l’individu de jouir de droits

          III.             La liberté du citoyen conditionne les autres libertés et n’est qu’une incarnation possible de la liberté elle-même

          1. La liberté du citoyen, condition d’une liberté incarnée dans d’autres activités
            1. La liberté du solitaire




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2339 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "N'est-on libre qu'en étant citoyen ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • 4dr13n07-180215 (Hors-ligne), le 13/02/2013 é 13H20.
  • cloclo1991 (Hors-ligne), le 16/02/2011 é 16H18.
  • Ins1de (Hors-ligne), le 16/02/2011 é 16H14.
  • mariie45 (Hors-ligne), le 28/01/2011 é 28H12.
  • Ceecile49542 (Hors-ligne), le 07/02/2010 é 07H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit