NoCopy.net

Les limites de la connaissance sensible ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le scandale ? Théories et «faits» scientifiques ? >>


Partager

Les limites de la connaissance sensible ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les limites de la connaissance sensible ?



Publié le : 14/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Les limites de la connaissance sensible ?
Zoom

Dès l'Antiquité, de nombreux philosophes - et pas seulement les spiritualistes - ont souligné l'insuffisance de la connaissance délivrée par les sens.Démocrite : connaissance bâtarde et connaissance légitime Démocrite déclarait qu'«il existe deux connaissances, l'une due aux sens, l'autre à l'intellect ; à celle due à l'intellect, il donne le qualificatif de légitime, en lui accordant crédit pour juger de la vérité ; à celle due aux sens, il donne le nom de bâtarde, en lui ôtant l'infaillibilité dans le discernement du vrai. Il dit : «Il est deux formes de connaissance, l'une légitime, l'autre bâtarde. De la bâtarde relèvent tout ensemble la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût, le toucher. En revanche, la légitime en est distincte» (fragment B 11).Notons au passage que les objets de la connaissance légitime, ce sont, pour Démocrite, les atomes et le vide : impossible, autrement dit, d'avoir, à propos des atomes et du vide, une connaissance par les sens.Descartes,: l'expérience du morceau de cire A la fin de la deuxième Méditation métaphysique, Descartes (1596-1650) prend l'exemple d'un morceau de cire, «qui vient d'être tiré de la ruche» : il est dur, il est froid, relativement solide, et si on le touche, il rend un son. Mais, dès qu'on approche du feu ce même morceau de cire, tout change : sa forme se modifie, il devient liquide, s'échauffe et ne rend plus aucun son...La cire n'est donc conçue que par une «inspection de l'esprit», conclut Descartes - les sens ne fournissant jamais que des informations fugitives, disparates, rhapsodiques.L'empirisme : une réhabilitation du sensible Il existe cependant un courant de pensée, l'empirisme (du grec : empeiria «l'expérience»), courant représenté par Locke (1632-1704) et Hume (1711-1776) notamment, selon lequel il n'y a rien dans l'âme qui ne vienne préalablement des sens (nihil est in intellectu quod prius non fuerit in sensu).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les limites de la connaissance sensible ? Corrigé de 1155 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les limites de la connaissance sensible ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Les limites de la connaissance sensible ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit