LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La pensée abstraite détourne-t-elle de la réa ... Y a-t-il une fonction de l'illusion ? >>


Partager

Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?



Publié le : 7/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?
Zoom

·         Angles d’analyse

*  On se place ici très nettement du côté d’un présupposé qui pose comme équivalent réconfort et illusion d’un côté et souffrance et vérité de l’autre. Il s’agira bien sûr d’interroger cette équivalence : n’est-ce pas une vision réductrice ? L’illusion est-elle toujours du réconfort ? Et la vérité toujours du côté de la souffrance.

*  De manière plus radicale encore, il s’agira de trancher un certain plaisir de l’ignorant contre l’ascèse, ou en tout cas la désillusion du spécialiste, de celui qui en tout cas, approche la vérité ? En réalité c’est le statut de la connaissance véritable qui est ici mis à la question comme source d’épanouissement et de bonheur humain. 

*  Il s’agira donc de s’interroger sur ce qui est préférable pour l’homme en général, c’est-à-dire de droit et non seulement de faire : est-ce légitime de n’en rester qu’au stade de l’illusion sous le prétexte que la vérité fait souffrir ? En quoi, d’ailleurs, la vérité peut-être entendue comme source de souffrance ?

Problématique

            Est-on en droit, sous prétexte que la vérité apporte de la souffrance, tant morale que physique, de lui préférer l’illusion qui nous berce dans une douce ignorance ? La vérité est-elle source de souffrance en elle-même ou seulement en tant qu’elle désillusionne l’homme sur le monde et les choses ? N’est-ce pas bien plutôt l’illusion, dans son caractère irréductible, qui peut être source d’illusion ?

            Il faut donc en réalité s’interroger sur le statut de la connaissance : la vérité est-elle apte à rendre l’homme heureux, c’est-à-dire est-elle la réalisation pleine et entière de la nature raisonnable de l’homme si elle n’apporte que souffrance ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3735 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • pierretiplouf-270938 (Hors-ligne), le 24/01/2016 é 24H17.
  • 92cez-259827 (Hors-ligne), le 04/05/2015 é 04H22.
  • Adibou-221949 (Hors-ligne), le 24/03/2015 é 24H22.
  • krayane1-245975 (Hors-ligne), le 04/11/2014 é 04H19.
  • lily69-223756 (Hors-ligne), le 20/05/2014 é 20H00.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     

    Est-on en droit, sous prétexte que la vérité apporte de la souffrance, tant morale que physique, de lui préférer l’illusion qui nous berce dans une douce ignorance ? La vérité est-elle source de souffrance en elle-même ou seulement en tant qu’elle désillusionne l’homme sur le monde et les choses ? N’est-ce pas bien plutôt l’illusion, dans son caractère irréductible, qui peut être source d’illusion ?

                Il faut donc en réalité s’interroger sur le statut de la connaissance : la vérité est-elle apte à rendre l’homme heureux, c’est-à-dire est-elle la réalisation pleine et entière de la nature raisonnable de l’homme si elle n’apporte que souffrance ?

     

    Ce sont surtout les vérités morales qui peuvent "déranger". La préférence n'est pas choix rationnel, mais inclination. La raison peut-elle choisir son propre aveuglement? Préférer l'illusion suppose un choix, une réflexion, au-delà de l'illusion.

    Ajouté par Emmanuel9082

    L'utilité morale, esthétique, historique, voire métaphysique de l'illusion sera confrontée à l'exigence de vérité: quels sont les enjeux moraux de la connaissance ? Ne se heurte-t-elle pas çà une exigence d'aveuglement, propre aux êtres vivants? Songer au caractère stimulant d'illusions provisoires, mais positives.

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit