NoCopy.net

La médecine arabe et la médecine du moyen âge

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'hippocratisme La médecine au XVIe siècle >>
Partager

La médecine arabe et la médecine du moyen âge

Philosophie

Aperçu du corrigé : La médecine arabe et la médecine du moyen âge



Format: Document en format FLASH protégé

La médecine arabe et la médecine du moyen âge
Zoom

Durant la première période du moyen âge, dont les historiens ont fixé les limites entre le Ve et le IXe siècle, l'Occident vit dans l'ignorance. Dans les monastères et dans les cathédrales, selon les ordres de Charlemagne, les moines transcrivaient, dans les Receptaires, les recettes, les formules magiques et les appliquaient aux malades. En Orient, l'Ecole d'Alexandrie enseignait la médecine, selon les écrits de Galien. Après la conquête arabe, l'empire fondé par Mahomet s'étend sur toute l'Afrique du Nord, la Syrie ­ avec le khalifat de Bagdad ­, l'Espagne ­ avec le khalifat de Cordoue ­, la Septimanie jusqu'au Rhône. C'est la grande époque de la Renaissance arabe et, au début du IXe siècle, se fonde l'École de Salerne. On a pu écrire avec raison ­ et l'ouvrage fondamental de Lucien Leclerc est un juste hommage ­ que, pendant six siècles, les Arabes dominèrent la civilisation.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La médecine arabe et la médecine du moyen âge Corrigé de 1699 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La médecine arabe et la médecine du moyen âge" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

849. Donne-le pur à qui il provoque des flatulences. 850. Le meilleur vin est le jaune fort, il convient de le prendre avec des mets salés. 851. Pendant l’été, il vaut mieux boire du vin blanc léger et subtil ; 852. mêle-le d’eau, mange des mets acides et ensuite consomme des mets astringents. Du sommeil : 853. Ne dors pas trop longtemps : c’est nuisible à l’esprit ; ne veille pas trop, tes sens en seraient affaiblis. 854. Il convient de prolonger le sommeil après un repas de digestion difficile ou après une indigestion. 855. Ne dors pas trop quand tu as faim, les vapeurs issues des humeurs te monteraient au cerveau. 856. Après le repas, dors la tête élevée pour que tes aliments prennent leur place au lieu de leur digestion. De l’exercice physique : 857. Ne te livre pas à des exercices violents, ne recherche pas non plus le repos, conserve un juste milieu. 858. Exerce tes membres pour les aider à repousser les humeurs mauvaises 859.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Exerce illégalement la médecine : (...) 4° Tout docteur en médecine qui exerce la médecine sans être inscrit à un tableau d'ordre des médecins (...), Ordonnance du 24 sept. 1945, art. 8.

Ajouté par webmaster

(...) des hommes qui se piquent d'appliquer l'exactitude des sciences physiques à la physiologie et à la médecine., Cl. BERNARD, Introd. à l'étude de la médecine expérimentale, III, II, p. 254.

Ajouté par webmaster

Cette médecine -(la médecine clinique) comporte trois opérations essentielles : le diagnostic, le pronostic et le traitement., G. DUHAMEL, Chronique des saisons amères, I, XXIV.

Ajouté par webmaster

-Conserver la santé et guérir les maladies : tel est le problème que la médecine a posé dès son origine et dont elle poursuit encore la solution scientifique., Cl. BERNARD, Introduction à l'étude de la médecine expérimentale, Introd.

Ajouté par webmaster

(...) le mouvement psychosomatique cherche à dépasser une médecine des organes (...) au profit d'une médecine générale de l'organisme. Il met au premier plan le rôle du terrain renouant ainsi avec la tradition hippocratique, celle qui considère la maladie moins comme un accident ou un processus exogène, en quelque sorte extrinsèque à la personne du malade, que comme un développement intimement lié à la nature de ses réactions et en définitive à sa nature., Jean DELAY, Introd. à la médecine psychosomatique, p. 5.

Ajouté par webmaster

Nul ne peut exercer la médecine en France s'il n'est muni d'un diplôme de docteur en médecine, délivré par le gouvernement français à la suite d'examens subis devant un établissement d'enseignement supérieur médical de l'État (...), Loi du 30 nov. 1892, art. 1ËeËr.

Ajouté par webmaster

La science qui instruit et la médecine qui guérit sont fort bonnes sans doute; mais la science qui trompe et la médecine qui tue sont mauvaises. Apprenez-nous donc à les distinguer., ROUSSEAU, Émile, I.

Ajouté par webmaster

(...) mais quand il s'agit d'une science dans l'enfance, comme la médecine, où existent des questions complexes ou obscures non encore étudiées, l'idée expérimentale ne se dégage pas toujours d'un sujet aussi vague., Claude BERNARD, Introd. à l'étude de la médecine expérimentale, p. 56.

Ajouté par webmaster

-Diplômes de doctoresses. - La séance solennelle par laquelle se terminent chaque année les cours de l'École féminine de médecine -(Female medical College) de Philadelphie a eu lieu récemment (...) Les diplômes de docteurs en médecine ont été décernés par le doyen, M. Cleveland, à six étudiantes., Revue thérapeutique médico-chirurgicale, III, 332 (1855), -in D.D.L., II, 8.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



La médecine arabe et la médecine du moyen âge

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo