NoCopy.net

Memnon ou la Sagesse Humaine

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Citation Antonine Maillet explication de texte extrait des Fondements d ... >>


Partager

Memnon ou la Sagesse Humaine

Echange

Aperçu du corrigé : Memnon ou la Sagesse Humaine



Document transmis par : dadaferrand

dadaferrand


Publié le : 8/1/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Memnon ou la Sagesse Humaine
Zoom

<p>Voltaire &oelig;uvra durant toute son existence et &agrave; travers ses nombreux ouvrages pour des causes humaines et justes, et devint un symbole des Lumi&egrave;res. Il combattit sans rel&acirc;che &laquo;l&rsquo;inf&acirc;me&raquo;, nom qu&rsquo;il attribua au fanatisme religieux. Il pr&ocirc;na la tol&eacute;rance et le progr&egrave;s &agrave; travers les sciences, ce qui lui vaut aujourd&rsquo;hui encore une grande admiration. Cependant Voltaire se distingue de ses confr&egrave;res philosophes du XVIII &egrave;me si&egrave;cle par la particularit&eacute; de ses r&eacute;cits divers et vari&eacute;s. En effet Voltaire ne met pas en fonction principale de plaire aux lecteurs dans ses &oelig;uvres, il souhaite leur apporter un enseignement, dont ils pourront plus tard se servir. Le g&eacute;ant Sirius dans son conte Microm&eacute;gas l&rsquo;affirme : &laquo; je ne veux pas qu&rsquo;on me plaise&hellip;, je veux qu&rsquo;on m&rsquo;instruise. &raquo; Voltaire &eacute;crit des apologues dont on pourra tirer une morale, et il met pour cela en sc&egrave;ne un &laquo; messager &raquo;, et c&rsquo;est exactement ce que l&rsquo;on retrouve dans Memnon ou la sagesse humaine. Mais Voltaire a-t-il voulu uniquement nous d&eacute;livrer un enseignement dans ce conte ? N&rsquo;a-t-il pas tout de m&ecirc;me cherch&eacute; &agrave; nous faire appr&eacute;cier son r&eacute;cit ? On verra que dans Memnon, l&rsquo;instruction est la chose principale &agrave; laquelle Voltaire s&rsquo;est attel&eacute;, mais l&rsquo;esth&eacute;tique n&rsquo;est pas pour autant n&eacute;glig&eacute; par l&rsquo;auteur et qu&rsquo;il reste tout de m&ecirc;me un &eacute;l&eacute;ment fondamental afin d&rsquo;attirer et de garder l&rsquo;attention du lecteur.<br />&nbsp;&nbsp; &nbsp; &nbsp; Dans les contes de Voltaire tels que Microm&eacute;gas, Zadig et en particulier Memnon, l&rsquo;auteur &nbsp;souhaite nous d&eacute;livrer un enseignement, chose qu&rsquo;il fera au fur et &agrave; mesure du r&eacute;cit, et en fait de brillants apologues. Voltaire cherche avant tout dans ses apologues &agrave; d&rsquo;une part nous instruire et d&rsquo;autre part lutter contre toute forme de mensonge.&nbsp;&nbsp; &nbsp; &nbsp; En effet dans Memnon, Voltaire cherche &agrave; nous faire prendre conscience que les automatismes humains peuvent dans certains cas mener au d&eacute;sastre. Il cherche &agrave; faire r&eacute;agir le lecteur, &agrave; le laisser sceptique, et &agrave; le faire r&eacute;fl&eacute;chir sur les r&eacute;actions qu&rsquo;il adoptera apr&egrave;s lecture du conte. Voltaire met en sc&egrave;ne pour cela un personnage principal dans des situations successives de la vie courante qui sont loin d&rsquo;&ecirc;tre surr&eacute;alistes. Memnon qui est le personnage principal du r&eacute;cit, d&eacute;cide un matin d&rsquo;&ecirc;tre &laquo; parfaitement sage &raquo; et de lutter contre toute forme d&rsquo;exc&egrave;s. Ce projet fou, entraine le personnage dans toute sorte de p&eacute;rip&eacute;ties au cours de la journ&eacute;e, et se retrouve borgne et d&eacute;pouill&eacute; de toute fortune, apr&egrave;s avoir finalement c&eacute;der &nbsp;&agrave; toutes les tentations qui se sont pr&eacute;sent&eacute;es &agrave; lui. L&rsquo;auteur fait ensuite appara&icirc;tre &agrave; Memnon dans ses songes, un &laquo; esprit c&eacute;leste &raquo; qui est porteur d&rsquo;un message, et qui est en fait le &laquo; messager &raquo; de Voltaire charg&eacute; de d&eacute;livrer la morale de cet apologue : &laquo; Aussi impossible, lui r&eacute;pliqua l&rsquo;autre, que d&rsquo;&ecirc;tre parfaitement habile, parfaitement fort, parfaitement puissant, parfaitement heureux&hellip; Il y a n&eacute;anmoins un globe o&ugrave; tout cela se trouve ; mais dans les mille millions de mondes qui sont dispers&eacute;s dans l&rsquo;&eacute;tendue tout se suit par degr&eacute;s. On a moins de sagesse et de plaisir dans le seconde que dans le premier, moins dans le troisi&egrave;me que dans le second, ainsi du reste jusqu&rsquo;au dernier o&ugrave; tout le monde est fou. &raquo; (l.115 &agrave; 120) &nbsp;ainsi que &laquo; il faut que tout soit en sa place &raquo; (l.123). &laquo; L&rsquo;animal de l&rsquo;&eacute;toile &raquo; au service de Voltaire, tente donc ici de faire entendre raison &agrave; Memnon tout en mettant en garde le lecteur, Memnon repr&eacute;senterai-t-il pas en fait le lecteur ? L&rsquo;esprit d&eacute;livre un apprentissage qui est empreint de sagesse. On peut donc constater dans ce conte que l&rsquo;auteur nous pr&eacute;sente un personnage dont on va suivre les p&eacute;rip&eacute;ties, et qui serviront la morale qui nous appara&icirc;t explicitement &agrave; la fin.&nbsp;&nbsp; &nbsp; &nbsp; C&rsquo;est en cela toute la grandeur de l&rsquo;apologue, dont la fonction est d&rsquo;instruire et non de plaire comme nous le confirme ce r&eacute;cit de Memnon. Un autre aspect de l&rsquo;apologue est qu&rsquo;il doit, pour Voltaire, lutter contre les mensonges.&nbsp;&nbsp; &nbsp; &nbsp; Voltaire est un des premiers auteurs de son &eacute;poque &agrave; prendre positions face aux mensonges qui d&eacute;chiraient sa soci&eacute;t&eacute;. Il fit de ses &oelig;uvres des plaidoiries contre toutes les formes de mensonges. En &nbsp;plus de d&eacute;livrer une morale, ses apologues, luttaient contre le mensonge en mettant en garde les lecteurs.&nbsp;&nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;Voltaire tient en effet pour responsable l&rsquo;Eglise fanatique de tant de mensonges et de duperies, il &eacute;crivit d&rsquo;ailleurs ceci dans ses Lettres philosophiques : &laquo; Par tout pays, la religion dominante, quand elle ne pers&eacute;cute point engloutit &agrave; la longue toutes les autres &raquo;. Cependant il ne se bat pas uniquement contre cette forme de mensonge, il d&eacute;nonce toutes les formes et veut que la v&eacute;rit&eacute; triomphe. Dans Memnon ou la sagesse humaine, la jeune Ninivienne incarne le mensonge et c&rsquo;est par elle que Memnon c&egrave;de &agrave; la premi&egrave;re tentation qui s&rsquo;est pr&eacute;sent&eacute;e &...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Memnon ou la Sagesse Humaine" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

«Ni aimer ni haïr», c'est la moitié de la sagesse humaine: «ne rien dire et ne rien croire» l'autre moitié. Mais avec quel plaisir on tourne le dos à un monde qui exige une pareille sagesse. [ Aphorismes sur la sagesse dans la vie (1851) ] Schopenhauer, Arthur

Ajouté par webmaster

«Ni aimer ni haïr», c'est la moitié de la sagesse humaine: «ne rien dire et ne rien croire» l'autre moitié. Mais avec quel plaisir on tourne le dos à un monde qui exige une pareille sagesse. Aphorismes sur la sagesse dans la vie (1851) Schopenhauer, Arthur

Ajouté par webmaster

«Ni aimer ni haïr», c'est la moitié de la sagesse humaine: «ne rien dire et ne rien croire» l'autre moitié. Mais avec quel plaisir on tourne le dos à un monde qui exige une pareille sagesse. Aphorismes sur la sagesse dans la vie (1851) Schopenhauer, Arthur

Ajouté par webmaster

-Nolentem trahunt (...) disaient (...) les Latins. Les destins traînent de force ceux qui leur résistent : à quoi bon aller contre eux? Mot d'une sagesse humaine, trop humaine, dont l'autre nom est abdication., DANIEL-ROPS, Ce qui meurt..., p. 7.

Ajouté par webmaster

Il veut rentrer chez lui; il y trouve des huissiers qui démeublaient sa maison de la part de ses créanciers., VOLTAIRE, Memnon.

Ajouté par webmaster

(...) la prédication de la croix est une folie pour ceux qui se perdent; mais pour ceux qui se sauvent (...) elle est la vertu -et la puissance de Dieu (...) Car Dieu voyant que le monde avec la sagesse -humaine ne l'avait point connu dans -les ouvrages de la sagesse divine, il lui a plu de sauver par la folie de la prédication ceux qui croiraient en lui., BIBLE (SACY), 1ËrËe Épître aux Corinthiens, I, 18-21.

Ajouté par webmaster

Les documents de la sagesse humaine étaient rangés par ordre alphabétique dans l'Encyclopédie., CHATEAUBRIAND, le Génie du christianisme, I, I.

Ajouté par webmaster

Le résidu de la sagesse humaine, épuré par la vieillesse, est peut-être ce que nous avons de meilleur., Joseph JOUBERT, Pensées, VII, XXXIX.

Ajouté par webmaster

Non, Dieu, éclair qui flamboie dans le triangle symbolique, n'est point le chiffre tracé sur les lèvres de la sagesse humaine! Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Memnon ou la Sagesse Humaine

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo