NoCopy.net

Le mensonge est-il toujours condamnable ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il un mythe de la science ? Qu'est-ce qui fait l'identité de chacun d'ent ... >>


Partager

Le mensonge est-il toujours condamnable ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le mensonge est-il toujours condamnable ?



Publié le : 9/4/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le mensonge est-il toujours condamnable ?
Zoom

Personne n'aime les menteurs, car personne n'aime être trompé. La vérité semble ainsi supérieure par principe à tous les mensonges. Pourtant qui peut se vanter de n'avoir jamais déguisé ou dissimulé la vérité? les humains mentent par faiblesse ou par intérêt, pour des motifs dont en général ils ne sont pas fiers.
Mais il n'y-a t-il pas des mensonges justifiés? Nos pensées ne sont pas toujours avouables: devrait-on exprimer à son entourage le moindre de ses sentiments? Le médecin devrait-il toujours révéler au malade la gravité de son mal? Un gouvernement même démocratique, devrait-ils révéler aux citoyens tous ses secrets diplomatiques ou stratégiques, avec le risque évident d'en informer des ennemis?
Au fond, le mensonge est-il toujours condamnable? A titre de principe moral universel, un devoir absolu de vérité n'est-il pas trop abstrait pour être applicable? Mais comment faire de ce droit un principe moral?



Toute victime d'un abus de force ou d'une injustice est ainsi fondée à se défendre par le mensonge. Schopenhauer, par exemple, estime que je puis « selon les circonstances, opposer à la violence d'autrui la ruse ; je n'aurai pas en cela de tort ; en conséquence, je possède un droit de mentir, dans la même mesure où je possède un droit de contrainte « (Le Monde comme volonté et comme représentation, § 62, P.U.F., Paris, 1966, p. 428).

II- Le devoir de véracité absolue

Mais la justification politique du mensonge reste au seuil de toute analyse morale. La relation entre gouvernants et gouvernés n'est pas symétrique. Au contraire d'un tel pragmatisme, l'exigence morale est universelle.a) Si je puis bien, parfois, être tenté de mentir, il m'apparaît néanmoins aussitôt que, comme l'a bien montré Kant, je ne puis en aucune manière vouloir une loi universelle qui commanderait de mentir.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le mensonge est-il toujours condamnable ?
Corrigé de 3020 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le mensonge est-il toujours condamnable ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • solene-239911 (Hors-ligne), le 22/05/2014 é 22H22.
  • xpac-218243 (Hors-ligne), le 13/05/2014 é 13H19.
  • gusgus-218075 (Hors-ligne), le 01/11/2013 é 01H16.
  • sueb-212017 (Hors-ligne), le 07/07/2013 é 07H01.
  • sueb-212017 (Hors-ligne), le 05/07/2013 é 05H00.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le mensonge est-il toujours condamnable ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit