LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La conscience de soi est-elle la première des ... La mémoire est-elle indispensable à la consci ... >>


Partager

Le moi s'identifie-t-il à la conscience ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le moi s'identifie-t-il à la conscience ?



Publié le : 21/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le moi s'identifie-t-il à la conscience ?
Zoom

-Sartre : la constitution même du moi ne relève pas d'une identité stricte à lui-même permise par la conscience. Car en lui-même le moi se pose comme non-autre, comme différant des autres moi qui l'entourent (L'Etre et le Néant). Sartre a recours ici  à Hegel pour contrer l'illusion d'identité fondamentale du moi à lui-même que proposait Husserl. Ce qui est finalement identique à la conscience, c'est le rapport mutuel des moi depuis le point de vue subjectif et particulier d'un d'entre eux.

III dissimulation de l'ouverture par la synthèse : l'identification comme activité même du moi, Freud et Nietzsche

-Freud : présence originelle de l'autre, de l'étranger pour la conscience (le ça et ses pulsions inconscientes, non encore formées). C'est de là que procède la conscience, qui n'est dès lors pas identique au moi, mais à un conflit plus fondamental entre une partie du monde et une autre (ça comme naturel et surmoi comme culturel) (Le ça et le moi). La conscience est donc essentiellement un conflit, mais le mode de production et d'expression de ce conflit est la dissimulation même de cette nature conflictuelle.

-Nietzsche : le moi est donc l'auteur d'une opération se produisant lui-même (d'où la forme réfléchie du verbe « s'identifie «). Le moi est en définitive plus large que la conscience ; et la conscience elle-même correspond à l'écart qui sépare deux volontés de puissance pour Nietzsche. Moi et conscience se débordent donc mutuellement ; mais il est de la nature de l'opération du moi comme individualisant et unifiant les instincts, de réclamer l'entière responsabilité des opérations conscientes, alors que pour Nietzsche sa véritable action est ailleurs et que la conscience ne le concerne pas exclusivement (Par-delà bien et mal).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2750 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le moi s'identifie-t-il à la conscience ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • yannlb-270034 (Hors-ligne), le 10/01/2016 é 10H22.
  • Zazou-265386 (Hors-ligne), le 04/11/2015 é 04H00.
  • LISA-243914 (Hors-ligne), le 11/10/2014 é 11H12.
  • labrune-243224 (Hors-ligne), le 02/10/2014 é 02H21.
  • gorka (Hors-ligne), le 09/03/2012 é 09H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit