NoCopy.net

Les moines-soldats au temps des Croisades

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La Somme théologique Pèlerinage à Jérusalem au temps des Croisades >>
Partager

Les moines-soldats au temps des Croisades

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Les moines-soldats au temps des Croisades



Format: Document en format FLASH protégé

Les moines-soldats au temps des Croisades
Zoom

Plus qu'un pèlerinage en Terre sainte, la croisade est une entreprise dans laquelle se lient étroitement des enjeux spirituels et des enjeux militaires. Y participent activement des hommes désireux de mêler vie communautaire de type monastique et exigences de type chevaleresque. Ils sont à la base de la formation d'ordres militaires. Il est cependant permis de s'interroger sur la viabilité de telles fondations tant les deux vocations paraissent de prime abord incompatibles. Ainsi, il est surprenant d'imaginer un chevalier en bure ou un moine en arme. Trois ordres militaires naissent et prospèrent cependant: il s'agit des Templiers, des Hospitaliers et des Teutoniques. Contribuent-ils à sanctifier la chevalerie ou à détourner le monachisme? Au lendemain de la conquête de Jérusalem, nombreux sont les croisés qui repartent en Occident. Ils s'estiment délivrés de leur voeu, qu'ils ont accompli pour l'amour du Christ, et n'ont aucune intention de faire souche en Terre sainte et encore moins d'y conquérir des fiefs.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les moines-soldats au temps des Croisades Corrigé de 1038 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les moines-soldats au temps des Croisades" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

. Le sanglier.+Toujours, de siècle en siècle, la même exaspération éclate, la jacquerie arme les laboureurs de leurs fourches et de leurs faux, quand il ne leur reste qu'à mourir. Ils ont été les Bagaudes chrétiens de la Gaule, les Pastoureaux du temps des Croisades, plus tard les Croquants et les Nu-pieds courant sus aux nobles et aux soldats du roi. Après quatre cents ans, le cri de douleur et de colère des Jacques, passant encore à travers les champs dévastés, va faire trembler les maîtres, au fond des châteaux., ZOLA, la Terre, I, V.

Ajouté par webmaster

.1 - Si tu me le donnes, je te donne la moitié de mes moines. - Ça ne m'intéresse pas. Des moines, il y en a partout. - Même celui qui a trois raies?, J.-M. G. LE CLÉZIO, le Déluge, p. 246.

Ajouté par webmaster

Nous qui, pendant près de cinq ans, avons vécu en soldats, parmi les soldats, nous devons reconnaître que nous n'avons pas vu énormément de reîtres. Mais il y en a (...) C'est une variété humaine bien à part, bien caractérisée (...) tu as connu Roque et Fontaine (...) C'étaient des hommes bien portants, à petit cerveau, à gros muscles, des hommes incapables de devenir autre chose que des soldats., G. DUHAMEL, Récits des temps de guerre, IV, XXXIX.

Ajouté par webmaster

De temps à autre, on vit paraître un gendarme à l'impasse des Moines, mais la maréchaussée comptait un personnel trop restreint pour que la faction durât longtemps., G. CHEVALLIER, Clochemerle, VII.

Ajouté par webmaster

La forme particulière que le bouddhisme a prise au Tibet porte le nom de lamaïsme. «Lama» fut d'abord un titre honorifique qu'on décernait à des moines d'un rang supérieur (...) Le lamaïsme exprime donc la théocratie telle qu'elle s'exerce au Tibet par l'intermédiaire des moines., Henri ARVON, le Bouddhisme, p. 96.

Ajouté par webmaster

J'en vois un -(Adhémar) dans les Croisades, qui était un grandissime seigneur il y a six cents ans (...), MËmËe DE SÉVIGNÉ, 465, 6 nov. 1675.

Ajouté par webmaster

Les Croisés n'avaient pu s'emparer que de la Syrie maritime, en laissant tout l'arrière-pays aux musulmans (...), René GROUSSET, l'Épopée des Croisades, p. 155.

Ajouté par webmaster

Il est des philosophes comme des moines, dont plusieurs le sont malgré eux, et enragent toute leur vie. Quelques autres prennent patience; un petit nombre enfin est heureux, se tait et ne cherche point à faire des prosélytes, tandis que ceux qui sont désespérés de leur engagement, cherchent à -racoler des novices., CHAMFORT, Caractères et anecdotes, «Moines et philosophes».

Ajouté par webmaster

(...) le jeune Gargantua se conduit déjà comme le plus cancre et le plus glouton des moines de ce temps-là, commençant sa journée tard, dormant la grasse matinée, débutant par un déjeuner copieux (...), SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, 7 oct. 1850.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Les moines-soldats au temps des Croisades

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo