NoCopy.net

MOLIERE: L' HOMME ET L'ACTEUR

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Molière (1622-1673) : POINTS DE REPÈRE BIOGRA ... L'OEUVRE DE MOLIERE >>


Partager

MOLIERE: L' HOMME ET L'ACTEUR

Littérature

Aperçu du corrigé : MOLIERE: L' HOMME ET L'ACTEUR



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 13/5/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

MOLIERE: L' HOMME ET L'ACTEUR
Zoom



— Il était généreux, cordial, charitable. Les comédiens de sa troupe, s'ils admiraient son mérite, l'aimaient pour ses manières; ils lui restèrent fidèles, malgré des offres fort alléchantes que la plupart recevaient de l'Hôtel de Bourgogne. A 45 ans, malade déjà, habitant Auteuil, il s'attira l'affection du vieux curé de sa paroisse. Il savait se faire aimer, il était d'une tolérance singulière. Sa mauvaise santé, sa neurasthénie ne semblent point lui avoir donné d'aigreur. Enfin, une délicatesse naturelle en faisait un homme de tact, capable de tenir sa place dans toutes les sociétés.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : MOLIERE: L' HOMME ET L'ACTEUR Corrigé de 363 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "MOLIERE: L' HOMME ET L'ACTEUR" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

L'acteur occidental (naturaliste) n'est jamais beau; son corps se veut d'essence physiologique, et non plastique : c'est une collection d'organes, une musculature de passions (...) bien que le corps de l'acteur soit construit selon une division des essences pulsionnelles, il emprunte à la physiologie l'alibi d'une unité organique, celle de la «vie»; c'est l'acteur qui est ici marionnette (...), R. BARTHES, l'Empire des signes, p. 75.

Ajouté par webmaster

Un élément capital du travail de l'acteur consiste donc en l'acquisition d'une vaste culture. Josette Féral, les Chemins de l'acteur, Québec Amérique

Ajouté par webmaster

Il y a un esprit de comédie entre les hommes (...) Un homme sous les feux croisés de cent spectateurs. Il donne la réplique qu'on attend. Si vous vous fiez à lui pour un rôle de traître, il dépassera votre attente. Il sera artiste de trahison. Tout homme est artiste. Les vices sont effrayants par cette perfection de l'acteur (...) Toute la tragédie du monde est jouée par des acteurs., ALAIN, Propos, 27 avr. 1931, Dieux déguisés.

Ajouté par webmaster

L'usage des masques empêchait donc qu'on ne vît souvent un acteur, déjà flétri par l'âge, jouer le personnage d'un jeune homme amoureux et aimé... Le visage sous lequel l'acteur paraissait, était toujours assorti à son rôle, et l'on ne voyait jamais un comédien jouer le rôle d'un honnête homme, avec la physionomie d'un fripon parfait., Encycl. (DIDEROT), art. -Masque.

Ajouté par webmaster

C'est un homme... qui... ha!... un homme... un homme enfin., MOLIèRE, Tartuffe, I, 5.

Ajouté par webmaster

C'est un homme... qui... ha!... un homme... un homme enfin..., MOLIèRE, Tartuffe, I, 5.

Ajouté par webmaster

On connaît l'effet du -star system sur le cinéma. Autrefois, c'était le film qui imposait sa forme à l'interprète. Dorénavant, la star réduit à un simple support ou présentoir tout spectacle où elle se produit. On ne juge plus l'acteur selon son talent à interpréter le film. On juge le film selon son aptitude à servir l'acteur., R.-G. SCHWARTZENBERG, l'État spectacle, p. 14.

Ajouté par webmaster

De cette façon donc, un homme, sans avoir du coeur, est sûr de tuer son homme, et de n'être point tué., MOLIèRE, le Bourgeois gentilhomme, II, 2.

Ajouté par webmaster

.1 En face de la fureur de l'assassin qui s'épuise, celle de l'acteur tragique demeure dans un cercle pur et fermé. La fureur de l'assassin a accompli un acte, elle se décharge et perd le contact d'avec la force qui l'inspire, mais ne l'alimentera plus désormais. Elle a pris une forme, celle de l'acteur, qui se nie à mesure qu'elle se dégage, se fond dans l'universalité., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Le théâtre et la peste, OE. compl., t. IV, p. 31.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



MOLIERE: L' HOMME ET L'ACTEUR

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature