LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le concept de nation ? L'usage de la raison est-il une garantie cont ... >>


Partager

Mon corps n'appartient-il qu'à moi ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Mon corps n'appartient-il qu'à moi ?



Publié le : 11/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Mon corps n'appartient-il qu'à moi ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Mon corps n'appartient-il qu'à moi ?




Mon voisin, me voyant dans cet état, en profite pour s'emparer de ma main. Désormais privé du juste droit de me servir de ma main droite, j'écris au juge lui demandant de punir sévèrement mon voisin pour avoir volé ma main. Le juge répondra que cette demande n'est pas recevable, puisque l'Homme n'est pas juridiquement propriétaire de son corps. Mon corps ne m'appartient pas, et ne peut par conséquent faire l'objet d'un vol. Ma main, qui ne m'appartenait pas tant qu'elle était accrochée à moi, est devenue, une fois décrochée, sans propriétaire, et appartient donc à celui qui l'a trouvée le premier, en l'occurrence mon voisin. Et c'est bien l'impossibilité de s'approprier son propre corps qui fonde, en France, l'impossibilité de le commercialiser, et donc contraint les centres de transfusion sanguine à être des associations loi de 1901 (à but non lucratif), ainsi que les donneurs de sang à donner sans être rémunéré. Au-delà de la crainte de la commercialisation et du profit, il y a aussi en France une représentation symbolique très forte du citoyen comme « membre » d'un autre corps : le corps politique, c'est-à-dire l'État, qui serait, en quelque sorte, propriétaire des corps. Nous avons le sentiment d'appartenir au corps collectif de la Nation. Nous ne sommes bien que les « usufruitiers » d'un corps qui appartient aussi à l'État. Pour Rousseau, le corps appartient à l'État : il faut être prêt à donner son sang, à faire des enfants et à mourir pour la patrie.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6339 mots (soit 9 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Mon corps n'appartient-il qu'à moi ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Opheelie39743 (Hors-ligne), le 11/10/2009 é 11H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit