Le monde perçu correspond-il au monde réel ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Percevoir est-ce agir ? La perception est-el ... Existe-t-il un monde au-delà de toute percep ... >>
Partager

Le monde perçu correspond-il au monde réel ?

Philosophie


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " Le monde perçu correspond-il au monde réel ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Si les sens sont trompeurs comme le précise DESCARTES, comment pouvons-nous percevoir la réalité telle qu'elle est ? Comment être certain que nous ne vivons pas dans un monde d'illusion, étranger au réel ? Mais alors que serait ce réel qui échapperait à notre perception et comme y accèder ?

De la vision du surnaturel aux tableaux de moeurs les plus réalistes, le génie de Victor Hugo se présente donc comme un étonnant assemblage d'éléments étrangers les uns aux autres. Une analyse plus poussée nous montrera que cette diversité de dons, loin de constituer un obstacle pour le poète, contribue au contraire à enrichir considérablement la puissance de son expression. III. UN UNIVERS POÉTIQUE ALLIANT LA VISION AU RÉEL Les images de la réalité nous apparaissent en effet avec d'autant plus de force qu'elles s'expriment souvent à travers une imagination très féconde. Hugo sait l'art de faire jaillir la poésie des êtres et des choses les plus humbles comme en témoigne cette description du mendiant : « Et, pendant qu'il séchait ce haillon désolé D'où ruisselait la pluie et l'eau des fondrières, Je songeais que cet homme était plein de prières, Et je regardais, sourd à ce que nous disions, Sa bure où je voyais des constellations.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) ses -Choses vues (et tous les écrits de lui qui pourraient être rangés sous ce titre) où il -(Hugo) se montre un prodigieux reporter (...) «Ses yeux plongent plus loin que le monde réel» mais ce monde réel il sait, quand il veut bien, le voir et le peindre admirablement., GIDE, Attendu que..., p. 57.

Ajouté par webmaster

-(Aux yeux du christianisme) la vie que les Romains tinrent pour réelle n'est pas la vraie. Et pour que la vraie vie soit figurée, il faut qu'elle échappe au réel. Il ne s'agit plus de peindre le monde, mais l'Autre Monde. Une scène ne vaut d'être représentée que dans la mesure où elle participe de cet autre monde., MALRAUX, les Voix du silence, p. 210.

Ajouté par webmaster

Le monde réel a ses bornes, le monde imaginaire est infini; ne pouvant élargir l'un, rétrécissons l'autre; car c'est de leur seule différence que naissent toutes les peines qui nous rendent vraiment malheureux., ROUSSEAU, Émile, II.

Ajouté par webmaster

Le romanesque n'est pas dans le réel, mais dans l'écart entre le monde réel et celui de l'imagination., A. MAUROIS, Études littéraires, Proust, p. 121.

Ajouté par webmaster

.1 Dans le fantastique, l'événement étrange ou surnaturel était perçu sur le fond de ce qui est jugé normal et naturel; la transgression des lois de la nature nous en faisait prendre encore plus fortement conscience. Chez Kafka, l'événement surnaturel ne provoque plus d'hésitation car le monde décrit est tout entier bizarre, aussi normal que l'événement même à quoi il fait fond. Nous retrouvons donc ici (inversé) le problème de la littérature fantastique - littérature qui postule l'existence du réel, du naturel, du normal, pour pouvoir ensuite le battre (...) en brèche - mais Kafka est parvenu à le dépasser. Il traite l'irrationnel comme faisant partie du jeu : son monde tout entier obéit à une logique onirique (...), Tzvetan TODOROV, Introd. à la littérature fantastique, p. 181.

Ajouté par webmaster

Tout imaginaire paraît «sur fond de monde», mais réciproquement toute appréhension du réel comme monde implique un dépassement caché vers l'imaginaire. Toute conscience imageante maintient le monde comme fond néantisé de l'imaginaire et réciproquement toute conscience du monde appelle et motive une conscience imageante comme saisie du sens particulier de la situation., SARTRE, l'Imaginaire, p. 238.

Ajouté par webmaster

(...) le domaine de la poésie est illimité. Sous le monde réel, il existe un monde idéal, qui se montre resplendissant à l'oeil de ceux que des méditations graves ont accoutumés à voir dans les choses plus que les choses., HUGO, Odes et Ballades, Préface, 1822.

Ajouté par webmaster

Au reste, le domaine de la poésie est illimité. Sous le monde réel, il existe un monde idéal, qui se montre resplendissant à l'oeil de ceux que des méditations graves ont accoutumés à voir dans les choses plus que les choses., HUGO, Odes et Ballades, Préface de 1822.

Ajouté par webmaster

En quoi donc consiste la sagesse humaine ou la route du vrai bonheur? (...) le monde réel a ses bornes, le monde imaginaire est infini; ne pouvant élargir l'un, rétrécissons l'autre; car c'est de leur seule différence que naissent toutes les peines qui nous rendent vraiment malheureux., ROUSSEAU, Émile, II.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Le monde perçu correspond-il au monde réel ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo