LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faire son devoir, est-ce renoncer à sa libert ... La morale s'apprend-elle ? >>


Partager

N'est-on moral que par intérêt ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : N'est-on moral que par intérêt ?



Publié le : 4/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

N'est-on moral que par intérêt ?
Zoom

Analyse du sujet :

 

-          Le sujet ne demande pas s’il arrive qu’on soit moral par intérêt, mais si l’intérêt n’est pas justement l’unique raison d’être de la morale.

-          La formulation du sujet est quelque peu provocatrice, car intuitivement, on a tendance à opposer la morale à l’intérêt, comme on opposerait l’altruisme à l’égoïsme. Il est courant de considérer que ce qui est moral est désintéressé, et que ce qui est intéressé est immoral.

-          Aussi, si l’on n’était moral que par intérêt, ce serait alors comme si la morale n’existait pas.

-          On constate pourtant des actes moraux désintéressés. Pour en rendre compte par l’intérêt, il serait nécessaire d’effectuer un détour par lequel on débusquerait des intérêts cachés : cela semble une complication inutile.

-          A contrario¸ si l’on n’était pas moral par intérêt, il faudrait cependant rendre compte de cette morale : comment expliquer qu’un agent rationnel sacrifie son bonheur à la morale ?

-          Il faudrait alors également rendre compte du fait que tous les hommes n’ont pas la même morale : s’ils n’ont pas la même, n’est-ce pas parce que tous n’y trouvent pas leur compte de la même façon, c’est-à-dire justement parce que c’est l’intérêt individuel qui en décide ?

 

 

Problématisation :

 

La question posée par le sujet est source d’interrogations, car il existe comme une opposition de nature entre la morale et l’intérêt. Répondre par l’affirmative consisterait à nier la valeur de la morale, dont la prégnance est pourtant toujours sensible. Décider qu’il faille en conséquence donner une réponse négative, c’est cependant soulever de nouveaux problèmes, car l’intérêt a l’avantage de rendre compte des comportements humains selon des schémas qui font l’économie de nombreux postulats problématiques. Ne faudrait-il pas alors affiner notre représentation de l’intérêt pour ne pas tomber dans une négation absurde de l’évidence morale ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1616 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "N'est-on moral que par intérêt ?" a obtenu la note de :

7 / 10

Corrigé consulté par :
  • nasnas-226857 (Hors-ligne), le 07/02/2014 é 07H10.
  • hodan18 (Hors-ligne), le 29/05/2012 é 29H16.
  • soubise78 (Hors-ligne), le 01/05/2012 é 01H22.
  • babounette (Hors-ligne), le 30/04/2012 é 30H15.
  • Powlo (Hors-ligne), le 24/04/2012 é 24H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

     

     

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit