NoCopy.net

La morale n'est-elle qu'un ensemble de convention ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le droit peut-il être naturel ? L'idée d'une liberté totale a-t-elle un sens ... >>


Partager

La morale n'est-elle qu'un ensemble de convention ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La morale n'est-elle qu'un ensemble de convention ?



Publié le : 5/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La morale n'est-elle qu'un ensemble de convention ?
Zoom

La morale est une pure convention sociale. elle change selon les sociétés et selon les époques. La morale sert en fait à protéger l'intérêt d'une communauté. Mais, la morale dépasse le niveau de la convention sociale. Elle relève des lois naturelles ne dépendant pas de la volonté de l'homme. Elle est valable pour tout hommes.



.. Transformer la punition officielle et ultime en un spectacle nous paraît aujourd'hui inacceptable, voire malsain, mais de telles réactions sont en fait très récentes. [B. Dans l'espace]Le même constat d'une variabilité apparente des normes morales peut aisément être effectué en comparant différentes cultures. La façon dont les Aztèques arrachaient le coeur des victimes, lors des sacrifices religieux, peut paraître singulièrement cruelle et « immorale » pour un Occidental, tout comme les rituels d'anthropophagie de certaines sociétés indiennes. Montaigne a pu signaler à ses contemporains que leurs moeurs paraîtraient aussi déroutantes aux « cannibales » que celles de ces derniers leur semblaient étranges ou « inhumaines ». C'est qu'une société aurait tendance à considérer que seules ses normes ont quelque valeur, et a beaucoup de mal à admettre qu'ailleurs on puisse vivre, agir et se comporter en en respectant d'autres : l'ethnocentrisme est sans doute l'attitude du monde la mieux partagée, et elle risque d'influencer jusqu'à notre jugement moral. [C. La question de leur origine]En accumulant ainsi les exemples de normes variables, on doit néanmoins se demander d'où elles proviennent. On constate, lorsqu'il s'agit ainsi cerner leur origine, que les théoriciens des moeurs en privilégient deux: d'un côté, la, société elle-même, de l'autre, la religion. On peut en effet concevoir qu'un groupe social impose à ses membres des conduites qui vont dans le sens de son intérêt global, de sa cohésion et de son maintien.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La morale n'est-elle qu'un ensemble de convention ? Corrigé de 1897 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La morale n'est-elle qu'un ensemble de convention ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • pychac-280241 (Hors-ligne), le 28/10/2016 é 28H19.
  • suvenikka-263678 (Hors-ligne), le 21/04/2016 é 21H09.
  • cleme.37-275340 (Hors-ligne), le 07/04/2016 é 07H16.
  • Tracks21-260144 (Hors-ligne), le 10/05/2015 é 10H11.
  • pepito-248580 (Hors-ligne), le 28/11/2014 é 28H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Blaise pascal: les critères du juste sont-ils relatifs ?

    Sur quoi [le souverain] la fondera-t-il, l'économie du monde qu'il veut gouverner ? Sera-ce sur le caprice de chaque particulier ? Quelle confusion ! Sera-ce sur la justice ? Il l'ignore. Certainement, s'il la connaissait, il n'aurait pas établi cette maxime, la plus générale de toutes celles qui sont parmi les hommes, que chacun suive les moeurs de son pays ; l'éclat de la véritable équité qui aurait assujetti tous les peuples, et les législateurs n'auraient pas pris pour modèle, au lieu de cette justice constante, les fantaisies et les caprices des Perses et Allemands. On la verrait plantée par tous les États du monde et dans tous les temps, au lieu qu'on ne voit rien de juste ou d'injuste qui ne change de qualité en changeant de climat [...]. Plaisante justice qu'une rivière borne ! Vérité au-deçà des Pyrénées, erreur au-delà. De cette confusion arrive que l'un dit que l'essence de la justice est l'autorité du législateur, l'autre la commodité du souverain, l'autre la coutume présente ; et c'est le plus sûr : rien, suivant la seule raison, n'est juste de soi ; tout branle avec le temps. La coutume fait toute l'équité, par cette seule raison qu'elle est reçue ; c'est le fondement mystique de son autorité. Qui la ramène à son principe, l'anéantit.

    Citations

    • EPICURE: "On expliquera de la même façon la notion de bien public: ce bien n'est un avantage que relativement à la vie en commun. Le bien privé, propre à telle région, n'est pas identique pour tous."
    • KANT: "On voyait l'homme lié par son devoir à des lois, mais on ne réfléchissait pas qu'il n'est soumis qu'à sa propre législation, encore que cette législation soit universelle." (Fondements de la métaphysique des moeurs).
    • HEGEL: "Le droit et la moralité et la réalité juridique et morale se conçoivent à travers des pensées, se donnent la forme rationnelle, cad universelle et déterminée, au moyen de pensées." (Principes de la philosophie du droit).
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La morale n'est-elle qu'un ensemble de convention ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit