NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il être politiquement correct ? L'humilité est-elle un signe de faiblesse ? >>


Partager

La morale se résume-t-elle à faire son devoir sans être heureux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La morale se résume-t-elle à faire son devoir sans être heureux ?



Publié le : 27/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La morale se résume-t-elle à faire son devoir sans être heureux ?
Zoom

Que je sois heureux ou pas, il me faut accomplir mon devoir, cela en vertu de ma qualité d'homme, responsable et libre, qui se doit de respecter autrui et se soumettre, pour son but, aux commandements divins. TOUTEFOIS, il n'est pas de vie heureuse sans morale. L'homme a besoin d'autrui pour se réaliser. Puisque accomplir son devoir revient à respecter l'autre, il faut en conclure que le devoir est la condition de possibilité du bonheur.



Cette antinomie se résout à peu près de la même façon que celle qui, dans la « CRP », mettait aux prises la nécessité naturelle et la liberté. Là aussi, en effet, nous devons distinguer deux plans, le plan du sensible et le plan de l'intelligible. la thèse selon laquelle le désir du bonheur serait le mobile des maximes de la vertu est absolument fausse. Mais la thèse qui voit dans la maxime de la vertu la cause efficiente du bonheur n'est fausse que conditionnellement. Dire que la vertu engendre le bonheur n'est faux que si nous considérons l'existence dans le monde sensible comme la seule possible. Si au contraire nous nous référons à l'existence nouménale : « il n'est pas impossible que la moralité de l'intention ait une connexion nécessaire, sinon immédiate, du moins médiate (par l'intermédiaire d'un auteur intelligible de la nature) comme cause, avec le bonheur comme effet dans le monde sensible. » Ce n'est pas la vertu en tant qu'elle est prise dans le monde des phénomènes qui engendre le bonheur, mais une cause nouménale en rapport avec la vertu. En d'autres termes, c'est Dieu qui « proportionne le bonheur à la vertu. « La morale n'est donc pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre digne du bonheur. »     [Le bonheur est dans l'exercice et l'usage de la vertu] Pour Aristote, le bonheur est la fin suprême, au-delà de laquelle on ne saurait penser d'autres fins.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3274 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La morale se résume-t-elle à faire son devoir sans être heureux ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • gschloessli (Hors-ligne), le 20/11/2012 é 20H17.
  • suzietremblay (Hors-ligne), le 14/04/2011 é 14H19.
  • KevC (Hors-ligne), le 30/10/2010 é 30H11.
  • Lebas58579 (Hors-ligne), le 20/02/2010 é 20H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Le Maître : Ce qui tend au bonheur, c'est le penchant ; ce qui restreint ce penchant à la condition d'être préalablement digne de ce bonheur, c'est ta raison, et que tu puisses limiter et dominer ton penchant par ta raison, c'est là la liberté de ta volonté. Afin de savoir comment tu dois t'y prendre pour participer au bonheur et aussi pour ne pas t'en rendre indigne, c'est dans ta raison seulement que tu trouveras la règle et l'initiation ; ce qui signifie qu'il ne t'est pas nécessaire de dégager cette règle de ta conduite de l'expérience, ou de l'apprendre par l'enseignement des autres ; ta propre raison t'enseigne et t'ordonne exactement ce que tu as à faire. Par exemple, si un cas survient en lequel tu peux te procurer à toi ou à un de tes amis un grand avantage grâce à un mensonge finement médité, qui même ne t'oblige pas à faire tort à qui que ce soit, que te dit ta raison ? L'Élève : Je ne dois pas mentir, si grand que puisse être l'avantage qui peut être le mien ou celui de mon ami. Mentir est avilissant et rend l'homme indigne d'être heureux. KANT

    » Accédez au corrigé

    Citations

    • KANT: "La raison énonce ses ordres sans rien accorder en cela aux inclinations, sans fléchir, par conséquent avec une sorte de dédain et sans aucun égard pour ces prétentions si turbulentes." (Métaphysique des moeurs).
    • Eric WEIL: "Le bonheur est la vertu, la vertu est le bonheur de l'être raisonnable en son existence finie et conditionnée." (Philosophie morale).
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit