A-t-on la morale de son milieu ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Choisit-on d'être moral ? Les valeurs s'inventent-elles ? >>


Partager

A-t-on la morale de son milieu ?

Echange

Aperçu du corrigé : A-t-on la morale de son milieu ?



Publié le : 12/9/2004 -Format: Document en format HTML protégé

A-t-on la morale de son milieu ?
Zoom

La morale est constituée par le concept de devoir, c’est-à-dire d’obligation et d’obéissance à une loi intérieure que l’on a reconnu comme notre. Cependant, pour que la morale soit valable, c’est-à-dire qu’elle soit inconditionnelle et universelle, il est nécessaire de la placer en dehors de toute référence culturelle au risque sinon de voir se multiplier les morales en tout genre et de légitimer toute morale quelle qu’elle soit. Ce serait l’apanage du subjectivisme et du solipsisme en morale. La morale est donc inconditionnelle et valable en tous lieux et en tous temps. Cependant, comment comprendre alors que n’existe pas encore une morale universelle admise pour tous. Comme le voit la sociologie, il est nécessaire de comprendre d’où vient notre morale. La morale n’est rien d’autres que l’ensemble des codes conscients ou inconscient dans une société donnée. Dès lors c’est bien la notion de milieu qui prime pour comprendre le sens et la valeur de la morale. Cependant, nous utilisons alors le concept de milieu comme celui de société. Néanmoins dire que l’on a la morale de son milieu, si par milieu on parle d’extraction sociale, alors il faut bien voir que nous ne parlons plus véritablement de morale, mais bien d’habitus d’un groupe, c’est-à-dire d’un schème comportemental. Dans ce cas, on ne peut parler de « morale d’un milieu « qu’en sous-déterminant le concept de morale.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : A-t-on la morale de son milieu ? Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "A-t-on la morale de son milieu ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

La morale est constituée par le concept de devoir, c’est-à-dire d’obligation et d’obéissance à une loi intérieure que l’on a reconnu comme notre. Cependant, pour que la morale soit valable, c’est-à-dire qu’elle soit inconditionnelle et universelle, il est nécessaire de la placer en dehors de toute référence culturelle au risque sinon de voir se multiplier les morales en tout genre et de légitimer toute morale quelle qu’elle soit. Ce serait l’apanage du subjectivisme et du solipsisme en morale. La morale est donc inconditionnelle et valable en tous lieux et en tous temps. Cependant, comment comprendre alors que n’existe pas encore une morale universelle admise pour tous. Comme le voit la sociologie, il est nécessaire de comprendre d’où vient notre morale. La morale n’est rien d’autres que l’ensemble des codes conscients ou inconscient dans une société donnée. Dès lors c’est bien la notion de milieu qui prime pour comprendre le sens et la valeur de la morale. Cependant, nous utilisons alors le concept de milieu comme celui de société. Néanmoins dire que l’on a la morale de son milieu, si par milieu on parle d’extraction sociale, alors il faut bien voir que nous ne parlons plus véritablement de morale, mais bien d’habitus d’un groupe, c’est-à-dire d’un schème comportemental. Dans ce cas, on ne peut parler de « morale d’un milieu » qu’en sous-déterminant le concept de morale.

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

A-t-on la morale de son milieu ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit