LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on penser la mort ? Quelles sont les raisons qui poussent l'homme ... >>


Partager

La mort rajoute-t-elle de la valeur à la vie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La mort rajoute-t-elle de la valeur à la vie ?



Publié le : 31/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La mort rajoute-t-elle de la valeur à la vie ?
Zoom

Si la mort ajoute de la valeur à la vie, alors la vie a déjà une valeur. La mort serait de l'ordre de la valeur ajoutée. Le verbe "ajouter" est important : à priori nous concevons la mort comme manque, défaut, signe de notre imperfection par rapport à l'éternité et immortalité comme signes du divin. Comment alors l'envisager d'un autre point de vue comme quelque chose qui ajoute ? La mort est la fin de la vie, alors comment peut-elle ajouter de la valeur à celle-ci dans la mesure précisément où il n'y a plus de vie après la mort ? La mort est-elle une épreuve ultime (ne dit-on pas qu'il nous faut affronter la mort ?), ou une fin au sens d'une échéance, ou est-elle une représentation, en tant que conscience de notre finitude ? La valorisation de la vie par la mort vient prendre place dans la distinction entre simple vie biologique et existence (voir les textes des existentialistes, en particulier Être et temps de Heidegger). L'animal vit ; l'homme existe et la conscience de notre mortalité n'est pas étrangère à cette distinction. De même nous ne nous contentons pas de la seule survie biologique, nous cherchons à donner un sens à notre existence : il faut du désir dans notre vie, faute de quoi nous sombrons dans la mélancolie et nous pouvons choisir d'abréger la vie. Autrement dit la vie n'est pas la condition suffisante pour que l'on continue à vivre, il nous faut sans arrêt des raisons de vivre contrairement à l'animal. Sans valeur, la vie ne mériterait pas d'être vécue, ne vaudrait pas la peine d'être vécue. En quel sens donc la mort peut offrir cette valeur en plus ? Elle permettrait à la vie d'avoir un sens (une direction et une signification) ; elle orienterait une morale ou permettrait sa constitution : ainsi de la morale épicurienne du "Carpe diem", "profite de l'instant présent". De même, on peut se demander si le fait de risquer sa vie n'augmente pas sa valeur, son prix. Risquer sa vie (pouvoir mourir, se sentir menacé au plus près par la mort) serait la raison qui ferait qu'on voudrait vivre.


  • I) La mort ôte tout sens à la vie.

a) La mort rend la vie absurde.
b) Le dernier acte est sanglant.
c) Le nihilisme ôte tout sens à la vie.

  • II) La mort n'ôte âs tout sens à la vie.

a) Le sens de la vie se trouve au-delà.
b) J'ai l'intuition de l'éternité.
c) La vie a son propre sens.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3326 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La mort rajoute-t-elle de la valeur à la vie ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Kjnbhg20819 (Hors-ligne), le 29/01/2009 é 29H00.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit