La mort est-elle pensable ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qui nous dicte nos devoirs ? Quels sont les obstacles à la communication e ... >>


Partager

La mort est-elle pensable ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La mort est-elle pensable ?



Publié le : 26/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La mort est-elle pensable ?
Zoom

éléments de réflexion
 

 • Il convient sans doute de différencier :
 - penser à la mort ;
 - penser sur la mort, à propos de la mort;
 - penser la mort.
 
 • Peut-être convient-il de s'interroger : la mort... de qui ? Des autres ? De moi ? De mes proches ?
 
 • Mais penser la mort est-ce penser des êtres mortels ? Penser des êtres mortels, ne serait-ce pas en fait, à quelque moment qu'on les pense, penser des êtres vivants et penser finalement la vie ?
 
 • Peut-être convient-il de distinguer « pensée conceptuelle « et « expérience « de la mort ?
 Si la mort est un rien, penser le rien ne serait-ce pas ne rien penser ? Et donc ne pas penser ?



1. Étude du sujet de façon globale
 

 Le sujet pose une question fermée à laquelle il faudra répondre par oui ou par non en justifiant sa réponse. Il s'agit d'examiner si la mort peut être un objet de pensée pour l'esprit humain. Deux domaines sont donc à prendre en considération : la mort et la pensée, et plus précisément les possibilités de penser de l'esprit humain et leurs limites éventuelles.
 
 2. Étude des termes du sujet
 

 La mort : le mot a deux sens en français. Cette polysémie mérite ici attention : « mort « désigne aussi bien l'événement qui interrompt la vie (on meurt) que l'état qui suit cet événement (on est mort). Il faudra distinguer la mort de l'autre de sa propre mort.
 La mort, c'est aussi un phénomène biologique, comme la vie, la reproduction, l'évolution. Prendre le mot dans cette acception, c'est élargir considérablement le champ du sujet.
 Pensable : ce mot concentre tout le problème posé par le sujet. Le définir exigerait d'exposer la problématique dans sa totalité. C'est ici typiquement le cas d'un sujet pour lequel il serait maladroit de régler en trois lignes la question de la définition de chacun des termes. On se contentera, pour introduire la problématique, de souligner simplement la diversité des acceptions que le mot peut recevoir... Penser, c'est mettre en rapport des idées, des concepts ; c'est aussi imaginer, se représenter. En revanche ce n'est pas vivre des états affectifs (peur, joie, haine).
 
 3. Recherche des étymologies
 

 Ici, aucune étymologie ne peut venir au secours de la compréhension du sujet. On se méfiera de la mention systématique des étymologies. Par exemple, ici, il ne serait guère utile de remarquer que le mot « penser « vient d'une racine latine qui signifie « peser «.
 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La mort est-elle pensable ? Corrigé de 3909 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La mort est-elle pensable ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • LeaMD-254040 (Hors-ligne), le 18/02/2015 é 18H15.
  • yoshi77-247306 (Hors-ligne), le 12/11/2014 é 12H00.
  • Perrine39753 (Hors-ligne), le 11/10/2009 é 11H21.
  • Moi20577 (Hors-ligne), le 26/03/2009 é 26H01.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La mort est-elle pensable ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit