NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on légitimement instituer une langue uni ... La langue n'est-elle qu'un outil de communica ... >>


Partager

Les mots sont-ils les ennemis de la vérité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les mots sont-ils les ennemis de la vérité ?



Publié le : 22/6/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Les mots sont-ils les ennemis de la vérité ?
Zoom

Nouvelle page 1

Le langage est une faculté qui nous permet de formuler des propositions et une proposition est un agencement de mots dans un certain ordre signifiant. La vérité est ladéquation dune proposition à ce qui est extérieur à lesprit humain. Ainsi une proposition serait vraie lorsque lordre de ses mots correspond  adéquatement à un certain ordre dans les choses. En ce sens, si le critère de la vérité se réduit à une correspondance entre le langage et les choses, il ne pourrait pas exister une vérité au-delà du langage. Toutefois cette thèse nest valide que si lon présuppose une analogie entre lordre des choses et lordre des mots. Dans la mesure où cette analogie répond à un désir de lesprit dont on ne peut  savoir sil est fondé, il nest pas forcément prudent de fonder notre rapport à la vérité sur le langage. Ainsi on peut parfaitement envisager une vérité au-delà du langage. Néanmoins s’il existe une vérité au-delà du langage, il convient de se demander si le langage nous en éloigne nécessairement ou s’il peut nous permettre de nous en rapprocher ?

 

I Il ne peut pas exister de vérité  au-delà du  langage

 

_ Le langage est essentiel à la vérité. La vérité est ladéquation dune proposition à ce qui est extérieur à lesprit humain. Ainsi une proposition serait vraie lorsque lordre de ses mots correspond  adéquatement à un certain ordre dans les choses. Cest ce que lon peut soutenir avec Aristote au chapitre I du livre I du de Interpretatione : les choses affectent lâme sous la forme de représentations, et ses représentations sont symbolisées par des sons vocaux qui expriment ces affections psychiques. Ainsi si c’est par le langage que l’on accède la vérité; il s’agit de demander s’il n’y a de vérité que par le langage. Car ce n’est que si l’on montre qu’il n’y a de vérité que par le langage qu’on aura prouvé qu’il ne peut exister de vérité au-delà du langage.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1577 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les mots sont-ils les ennemis de la vérité ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • liseL-243977 (Hors-ligne), le 11/10/2014 é 11H14.
  • clarence (Hors-ligne), le 15/12/2010 é 15H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit