NoCopy.net

Les mots sont-ils institués par la nature ou bien sont-ils conventionnels ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'histoire est-elle un savoir comme les autr ... Le langage est-il un "phénomène total" ? >>
Partager

Les mots sont-ils institués par la nature ou bien sont-ils conventionnels ?

Echange

Aperçu du corrigé : Les mots sont-ils institués par la nature ou bien sont-ils conventionnels ?



Publié le : 26/6/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Les mots sont-ils institués par la nature ou bien sont-ils conventionnels	?
Zoom
  • mot : 1. Élément du discours, signe d'une idée distincte. 2. Unité linguistique composée et fonctionnant de manière relativement autonome : « Segment de la chaîne parlée ou du texte écrit tel qu'on le puisse séparer de son contexte en le prononçant isolément ou en le séparant par un blanc des autres éléments du texte et lui attribuer une signification et une fonction spécifique » (MARTINET). 3. Au pluriel, souvent synonyme de paroles.
  • nature : 1° L'inné par opposition à l'acquis (nature opposée à culture, ou chez les anthropologues anglo-saxons nature opposée à nurture); 2° Essence, ensemble des propriétés qui caractérisent un objet ou un être (la nature de l'homme par exemple); 3° L'ensemble des phénomènes matériels, liés entre eux par des lois scientifiques. En ce sens, le naturel peut s'opposer au surnaturel qui désigne une intervention transcendante de la divinité; 4° Spinoza distingue la nature naturante, c'est-à-dire la substance infinie et la nature naturée, les divers modes par lesquels s'exprime cette substance. Le mot nature est ambigu. Le naturalisme du xviiie siècle par exemple est contradictoire. D'une part son épistémologie réduit la nature à un mécanisme (des faits soumis à des lois nécessaires) indifférent aux valeurs humaines. D'autre part, sa morale prétend se fonder sur la nature, c'est-à-dire sur des tendances spontanées, supposées bonnes; la nature devient alors la Mère-Nature, une sorte de providence bienveillante.
  • bien : Ce qui est avantageux ou utile à une fin donnée. Ce qui possède une valeur morale, ce qui est juste, honnête, louable. Souverain Bien : norme suprême de l'ordre éthique, que l'homme poursuit en vue de lui-même, et non en vue d'obtenir un autre bien. En économie, toute chose qui possède une valeur d'échange et qui est susceptible d'appropriation (exemple : biens de consommation).

   Le langage est la faculté de communiquer la pensée au moyen d'un système de signes parlés et/ou écrits. Un signe est une réalité qui désigne une autre réalité en vertu d'un lien naturel - la fumée signifie qu'il y a le feu - ou bien conventionnel. Le terme procède du latin lingua qui signifie à la fois la langue°, la parole et le langage.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : 	Les mots sont-ils institués par la nature ou bien sont-ils conventionnels	? Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet " Les mots sont-ils institués par la nature ou bien sont-ils conventionnels ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Tous les forgerons n'utilisent pas le même fer, mais sont néanmoins capables de produire des instruments aussi bons. Cratyle a donc raison de dire que l'on n'institue pas les noms à la légère, par le pur arbitraire et la convention, mais qu'il faut se concentrer sur la nature de la chose pour en tirer le nom.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

LA NATURE ET L'ARTIFICE "Parmi les êtres, les uns sont par nature, les autres par d'autres causes ; par nature, les animaux et leurs parties, les plantes et les corps simples, comme terre, feu, air, eau ; ce sont des choses, en effet, et des autres de même sorte, on dit qu'elles sont par nature." Aristote, Physique, 384-322 av. J.-C.

Ajouté par webmaster

(...) cela a rang de valeur spirituelle que le langage des mots est le langage majeur. Or, il faut bien admettre même au point de vue de l'Occident que la parole s'est ossifiée, que les mots, que tous les mots sont gelés, sont engoncés dans leur signification, dans une terminologie schématique et restreinte., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Lettre sur le langage (1933), p. 179.

Ajouté par webmaster

Mais, si les langues sont comme les nations, il est encore très vrai que les mots sont comme les hommes. Ceux qui ont dans la société une famille et des alliances étendues y ont aussi une plus grande consistance. C'est ainsi que les mots qui ont de nombreux dérivés et qui tiennent à beaucoup d'autres, sont les premiers mots d'une langue et ne vieilliront jamais; tandis que ceux qui sont isolés ou sans harmonie, tombent comme des hommes sans recommandation et sans appui., RIVAROL, Littérature, -in OE., I.

Ajouté par webmaster

La sainte ampoule de Reims, par l'action de laquelle nos Rois sont institués vicaires de Jésus-Christ pour le royaume de France., FRANCE, les Opinions de J. Coignard, Oe., t. VIII, p. 359.

Ajouté par webmaster

(...) la sainte ampoule de Reims, par l'onction de laquelle nos rois sont institués vicaires de Jésus-Christ pour le royaume de France., FRANCE, les Opinions de J. Coignard, -in OE., t. VIII, III, p. 359.

Ajouté par webmaster

Les seuls portraits délicats de Juifs non conventionnels sont le Swann de Proust et le Justin Weill de Duhamel., A. MAUROIS, Études littéraires, J. de Lacretelle, p. 229.

Ajouté par webmaster

Il -(Chamfort) a laissé un nom et bien des mots qu'on répète. Quelques-uns de ces mots sont comme de la monnaie bien frappée qui garde sa valeur, mais la plupart ressemblent plutôt à des flèches acérées qui arrivent brusquement et sifflent encore. Il a eu de ces mots terribles de misanthropie. Aussi l'idée qu'il a imprimée de lui est celle de la causticité même, d'une sorte de méchanceté envieuse., SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, Chamfort, t. IV, p. 539.

Ajouté par webmaster

(...) ce qui constitue deux ou plusieurs mots synonymes, c'est d'abord un sens général qui est commun à ces mots; et ce qui fait ensuite que ces mots ne sont pas toujours synonymes, ce sont des nuances, souvent délicates, et quelquefois presque imperceptibles, qui modifient ce sens primitif et général., D'ALEMBERT, Éloge de Girard, OE. compl., t. III, p. 360.

Ajouté par webmaster

Les cinq principes des chimistes étaient si peu reconnus, qu'ils les réduisirent eux-mêmes à trois, puis à deux. Ils revinrent ensuite au feu, à l'eau, à la terre. Il a bien fallu enfin admettre l'air. Ainsi les quatre éléments d'Aristote sont rentrés dans tout leur honneur. Mais ces éléments de quoi sont-ils faits eux-mêmes? S'ils sont composés de parties, il ne sont pas éléments., VOLTAIRE, Des singularités de la nature, XXVIII.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Les mots sont-ils institués par la nature ou bien sont-ils conventionnels ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo