NoCopy.net

Mystère

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Moyen français Mysticisme >>
Partager

Mystère

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : Mystère



Document transmis par : ???


Publié le : 20/2/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Mystère
Zoom

(lat. ministerium, « action, représentation ») Au M. A. (xve s.) pièce de théâtre qui met en scène, sous forme de tableaux, à l’origine la Nativité et la Résurrection, puis la Passion et enfin toutes sortes de scènes tirées des deux Testaments et des vies des saints. L’action durait plusieurs journées, sur une scène à décors juxtaposés (mansions) avec de nombreux personnages, un mélange de comique et de tragique, un réalisme pathétique allié à la ferveur mystique. Les mystères furent interdits à Paris à partir de 1548.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Mystère Corrigé de 603 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Mystère" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Molière l'a inventé en regroupant toutes les caractéristiques des dévots qui entourent Louis XIV. Histoire inventée et caricature mais les « dévots » et « faux dévots » existaient (étaient bien réels) – jésuites avec lesquels Molière eut de nombreux démêlés. La caricature est un miroir de la réalité. C- Le théâtre miroir du réel • Ex : Rhinocéros Par l'absurde de sa pièce (Jean etc. qui deviennent des rhinocéros), Ionesco montre, met en scène une réalité : la monté du nazisme ou de toute dictature[2]. • Autre exemple à développer ou à choisir à la place : Ubu roi de Jarry. La méchanceté du personnage est grotesque et tellement cruelle (fait rire !) mais en même temps, annonce les dictatures à venir et représente la réalité. • Le théâtre comme miroir de la société. Tout est artificiel mais peut ne pas être loin de la réalité. Ex : Développer l'exemple d'Antigone d'Anouilh.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Dans les Synoptiques, le -mystère (...) c'est l'avènement du -Royaume ou du règne de Dieu (...) Alors, le -mystère, c'est le fait d'une réalisation de l'espérance d'Israël dans des formes et selon des modalités qu'Israël n'attendait ni ne savait (...) Chez Paul (...) la matière du mystère s'est transposée et elle intéresse le -salut personnel beaucoup plus que le Royaume., Ch. GUIGNEBERT, le Christ, p. 356.

Ajouté par webmaster

Si je l'écoute, si je le plains, si je prends au sérieux son aventure, il croira revenir d'un pays de mystère, et c'est du mystère seul que l'on a peur., SAINT-EXUPÉRY, Vol de nuit, XI.

Ajouté par webmaster

La solennité que nous célébrons n'est point comme les autres fêtes de l'année, une simple commémoration, mais le mystère même de la descente du Saint-Esprit., BOURDALOUE, Mystère de la Pentecôte, t. I, p. 429.

Ajouté par webmaster

Il venait de trouver le premier vers : Mon âme a son mystère, ma vie a son secret, mais, en comptant sur ses doigts, il s'aperçut que son alexandrin marchait sur treize pieds; il chercha un synonyme de mystère. Énigme, non, Cacher, bien; mais le substantif correspondant? Se taire, pas mal. Mon âme se tait, non. Ça ne marchait pas. De nouveau, il calcula sur ses doigts combien de pieds faisaient : Mon âme a son mystère, ma vie a son secret. Il y en avait bien treize., R. QUENEAU, le Chiendent, p. 202.

Ajouté par webmaster

Le caractère simple des inductions par lesquelles il avait débrouillé le mystère n'ayant jamais été expliqué (...) il n'est pas surprenant (...) que les facultés analytiques du chevalier lui aient acquis le crédit merveilleux de l'intuition., BAUDELAIRE, Trad. E. POE, Histoires grotesques et sérieuses, «Le mystère de M. Roget».

Ajouté par webmaster

Le mystère de Jésus n'est rien de moins, rien de plus, que le mystère de l'Incarnation (...), DANIEL-ROPS, Jésus en son temps, Introd., p. 8.

Ajouté par webmaster

Surtout, il y a le mystère de leurs tout petits yeux, tirés, bridés, retroussés, pouvant à peine s'ouvrir; le mystère de leur expression qui semble indiquer des pensées intérieures d'une saugrenuité vague et froide, un monde d'idées absolument fermé pour nous., LOTI, MËmËe Chrysanthème, XLV.

Ajouté par webmaster

Ce vieillard muet fut un mystère pour le peintre, et resta constamment un mystère. Le chevalier, il était chevalier, ne parla pas, et personne ne lui parla. Était-ce un ami, un parent pauvre (...)?, BALZAC, la Bourse, Pl., t. I, p. 343.

Ajouté par webmaster

(...) malgré ces miracles, Jésus-Christ est un sujet de scandale (...) de quoi le monde, je dis le monde profane et impie, ne s'est-il pas scandalisé dans ce Dieu-homme? Il s'est scandalisé de sa personne (...) de sa doctrine (...) de sa mort : jusque-là que saint Paul, lorsqu'il parlait aux fidèles du mystère de la croix, ne l'appelait plus le mystère de la croix, mais le scandale de la croix (...) ce qui leur faisait comprendre que la croix, qui devait être pour les prédestinés un mystère de rédemption, serait pour les réprouvés un signe de contradiction (...), BOURDALOUE, Sermon pour le 2Ëe dimanche de l'avent, Sur le scandale. (Cf. aussi PASCAL, Pensées, 571).

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Mystère

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo