NoCopy.net

La nature a-t-elle des droits ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'approche scientifique de la nature implique ... Y a-t-il du désordre dans la nature ? >>


Partager

La nature a-t-elle des droits ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La nature a-t-elle des droits ?



Publié le : 9/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La nature a-t-elle des droits ?
Zoom

Se demander si la nature a des droits, c’est interroger le lien d’identité entre l’homme et la nature : « sujet de droit « par excellence (cf. la Déclaration universelle des droits de l’homme), l’homme peut-il accorder ce statut à la nature. Ainsi, il faut se demander ce qu’implique la notion de « sujet de droit « ; en d’autres termes, des êtres inanimés ou non-conscients peuvent-ils y prétendre ?
Pour la conscience écologique, les pratiques humaines requiert la reconnaissance d’un « droit « ou de « droits « de la nature, obligeant l’homme à moduler son action envers l’environnement. Mais, premièrement, cela sous-entend que l’activité humaine (science, technique et/ou technologie) serait pernicieuse et, deuxièmement, que la nature serait justement susceptible de recevoir un traitement identique à l’homme.
Afin de battre en brèche ces deux idées, nous montrerons d’abord comment l’idéal d’une maîtrise scientifique et utilitariste de la nature s’est progressivement imposée, au détriment, il est vrai, d’une prise en compte de la nature. Toutefois, nous analyserons dans un second temps l’impossibilité de fonder la nature sur le concept de « sujet de droit «, uniquement applicable à l’homme conscient. Nous examinerons enfin les conséquences qui en découlent : le recours à la notion de valeur et l’introduction d’une responsabilité humaine consistant à hiérarchiser la nature et à adapter l’intervention technoscientifique humaine.



2)     L'obligation : en effet, la prudence ressortit à l'éthique et à des questions telles que : « Quelles règles suivre pour bien agir ? ». Or, le droit implique l'idée d'obligation : le sujet du droit m'oblige à respecter son droit propre, c'est-à-dire à le reconnaître et à agir en conséquence. Une usine peut polluer une rivière et décimer la faune qui s'y trouve, commentant par-là une imprudence, un acte moralement blâmable, sans pour autant enfreindre un quelconque droit auquel prétendrait la nature. Si celle-ci ne peut être sujet de droit, est-elle alors pour autant livrée à la merci des hommes ? 3)     La valeur des êtres naturels : s'il est possible de promulguer des lois obligeant l'homme à protéger la nature, il importe encore plus de responsabiliser l'homme, en le poussant à discriminer au sein de la nature ce qui doit être protégé (des écosystèmes...) et ce qui doit être et mérite effectivement d'être combattu (virus...). Ainsi, qu'est-ce qui impose le respect et qu'est-ce qui nécessite une intervention technique ? L'homme a donc pour but de reconnaître la valeur de la nature, de la hiérarchiser et de moduler son action en conséquence.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La nature a-t-elle des droits ?
Corrigé de 2001 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La nature a-t-elle des droits ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • parf-273340 (Hors-ligne), le 01/03/2016 é 01H18.
  • pitpit-270004 (Hors-ligne), le 10/01/2016 é 10H17.
  • Aminah80-233943 (Hors-ligne), le 18/03/2014 é 18H19.
  • bouh0510-217761 (Hors-ligne), le 24/02/2014 é 24H11.
  • yoyo0604 (Hors-ligne), le 05/02/2012 é 05H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • HANS JONAS: "Agis de façon que les effets de ton action ne soient pas destructeurs pour la possibilité de la vie." (Le Principe Responsabilité).
    • LUC FERRY: "La nature n'est pas un agent, un être susceptible d'agir avec la réciprocité qu'on attend d'un alter ego juridique." (Le Nouvel Ordre Ecologique).
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La nature a-t-elle des droits ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit