La nature est-elle un modèle ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on parler à bon droit d'homme sans cultu ... En quel sens peut-on dire que l'historien "fa ... >>
Partager

La nature est-elle un modèle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La nature est-elle un modèle ?



Publié le : 3/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La nature est-elle un modèle ?
Zoom
  • nature : 1° L'inné par opposition à l'acquis (nature opposée à culture, ou chez les anthropologues anglo-saxons nature opposée à nurture); 2° Essence, ensemble des propriétés qui caractérisent un objet ou un être (la nature de l'homme par exemple); 3° L'ensemble des phénomènes matériels, liés entre eux par des lois scientifiques. En ce sens, le naturel peut s'opposer au surnaturel qui désigne une intervention transcendante de la divinité; 4° Spinoza distingue la nature naturante, c'est-à-dire la substance infinie et la nature naturée, les divers modes par lesquels s'exprime cette substance. Le mot nature est ambigu. Le naturalisme du xviiie siècle par exemple est contradictoire. D'une part son épistémologie réduit la nature à un mécanisme (des faits soumis à des lois nécessaires) indifférent aux valeurs humaines. D'autre part, sa morale prétend se fonder sur la nature, c'est-à-dire sur des tendances spontanées, supposées bonnes; la nature devient alors la Mère-Nature, une sorte de providence bienveillante.
  • modèle : Le terme recouvre des réalités et des utilisations différentes selon les disciplines dans lesquelles il intervient. Au sens courant, il est ce qu'on imite (modèle de comportement, de vêtement, etc.) ; au sens scientifique, il est plutôt ce qui imite, ou évoque. Il désigne alors la représentation simplifiée, qui recourt fréquemment au symbolisme mathématique, des relations et des fonctions intervenant entre les éléments d'un ensemble ou d'un système. De ce point de vue, on peut affirmer que l'élaboration de modèles est devenue une pratique présente dans toutes les disciplines scientifiques. Au XXe siècle, la modélisation se déploie particulièrement dans les recherches relevant du structuralisme. Parce qu'il schématise, le modèle autorise une compréhension plus précise ou efficace. Mais, dans la mesure où il laisse de côté les qualités propres des éléments constituant l'ensemble auquel il correspond, il ne peut être confondu avec la réalité.

Le terme de nature est polysémique : il désigne soit la nature d'un être et, dans cette perspective, l'ensemble des caractères innés de cet être, soit la nature en général, c'est-à-dire l'ensemble de tout ce qui existe. En effet le sens premier que l'on donne dans la vie quotidienne pour la nature est ce qui existe en dehors du monde humanisé, transformé par l'homme. La nature dans ce contexte est ce qui existe spontanément. Le monde naturel est  ce qui existe indépendamment des intentions et des efforts de l'homme. Il semble donc que nature et travail de l'homme soit indépendants. Et pourtant d'où l'homme tire-t-il les enseignements nécessaires à toute activité? Est-il vrai de dire que l'homme construit sans tourner les yeux vers ce qui l'a fait naître? Pourtant tout est-il à prendre dans cet enseignement ? L’homme ne se caractérise pas justement par la transformation consciente de la nature ?



L'homme n'en constitue-t-il pas une partie ? Ne faut-il pas accorder à la nature les droits qu'elle mérite et la prendre comme mesure suprême pour organiser notre vie ?Dans le domaine du droit, ne faut-il pas aussi prendre la nature comme modèle, comme paradigme et étalon ? Si l'on veut édifier un droit positif, ne faut-il pas faire référence à un droit naturel et donc prendre la nature comme norme? Sans droit naturel, en effet, il n'est pas de norme régulatrice centrale s'opposant aux artifices du droit positif. Le droit a donc son fondement dans la nature, qu'il nous faut prendre comme modèle.De même, dans le champ artistique, n'est-ce pas la nature qui doit nous servir de règle ? Pour faire une belle statue ou un beau tableau, ne faut-il pas inscrire l'ordre naturel dans le domaine esthétique, artistique ? Les règles de l'art ne conduisent-elles pas à respecter les formes d'équilibre naturel ? Ainsi le sculpteur aura du respect pour les proportions du corps humain (naturel).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La nature est-elle un modèle ? Corrigé de 521 mots (soit 1 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La nature est-elle un modèle ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • mxll-242487 (Hors-ligne), le 09/11/2014 à 09H18.
  • Clemenceb-214426 (Hors-ligne), le 05/10/2013 à 05H17.
  • zerte (Hors-ligne), le 29/01/2012 à 29H16.
  • parville (Hors-ligne), le 29/01/2012 à 29H10.
  • Pyrra (Hors-ligne), le 22/01/2012 à 22H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    C'est un produit de l'art humain – non pas une institution naturelle ou divine. L'homme n'est pas sociable, c'est l'intérêt qui le pousse à s'associer. C'est que, en effet, dans la nature, règne la loi du plus fort. La société humaine s'élève contre ce principe et tend à déclarer l'égalité des droits de tous les individus, justement en opposition aux lois de la nature. La nature est le point de départ de l'invention humaine Pourtant on ne peut pas nier que la beauté existe dans la nature. Certains spectacles nous ravissent l'âme. De plus, la nature possède une vitalité telle que même dans les pires conditions, la vie arrive toujours à reprendre le dessus. On peut par exemple, penser que l'homme a pensé à voler en voyant un oiseau, mais on ne peut pas pour autant dire qu'il a pris la nature pour modèle. Elle lui a juste donné une idée à partir de laquelle l'intelligence de l'homme s'est appliquée.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Il y a un certain modèle d'agrément et de beauté qui consiste en un certain rapport entre notre nature, faible ou forte, telle qu'elle est, et la chose qui nous plaît; tout ce qui est formé sur ce modèle nous agrée (...) tout ce qui n'est point fait sur ce modèle déplaît à ceux qui ont le bon goût (...), PASCAL, Pensées, VII, 24.

    Ajouté par webmaster

    L'écriture, de même que le dessin, fait connaître à la fois le modèle et l'homme. Seulement, parce que le modèle d'écriture est commun à tous, ici c'est la nature de l'écrivant qui saute aux yeux en quelque sorte., ALAIN, Propos, 20 oct. 1923.

    Ajouté par webmaster

    On observera qu'en art, contrairement à l'usage vulgaire, ce mot -(figure) ne désigne pas une tête, mais un personnage entier. Une figure est dite de -grandeur nature quand elle est exécutée à la grandeur réelle; -demi-nature, si la taille du modèle est réduite de moitié. Une -demi-figure est celle qui représente un homme ou une femme jusqu'à la ceinture (...), Louis RÉAU, Dict. d'art et d'archéologie, art. -Figure.

    Ajouté par webmaster

    à côté de l'hôtel, un sovkhoze a été créé en vue d'approvisionner celui-ci. J'y admire une écurie modèle, une étable modèle, une porcherie modèle, et surtout un gigantesque poulailler dernier cri., GIDE, Retour de l'U.R.S.S., III, p. 61 (1936).

    Ajouté par webmaster

    .1 (...) le bureau modèle, l'organisation modèle, l'immeuble modèle, tout neuf, avec ses portes vernies façon acajou, ses murs de carton crème, son aspect de camelote en série (...), Claude SIMON, le Vent, p. 201.

    Ajouté par webmaster

    Sous Louis XV les proportions des détails décoratifs diminuent, les fonds, éclaircis, sont diversement armurés, la fleur constitue un des éléments principaux du décor, mais elle est à l'échelle de la nature et d'un modelé qui rivalise avec celui de la peinture., Michèle BEAULIEU, les Tissus d'art, p. 86.

    Ajouté par webmaster

    Tout art d'imitation a son modèle dans la nature. Le Neveu de Rameau (1821) Diderot, Denis

    Ajouté par webmaster

    Tout art d'imitation a son modèle dans la nature. Le Neveu de Rameau (1821) Diderot, Denis

    Ajouté par webmaster

    (...) la coutume est une seconde nature, qui détruit la première. Mais qu'est-ce que nature? pourquoi la coutume n'est-elle pas naturelle? J'ai grand'peur que cette nature ne soit elle-même qu'une première coutume, comme la coutume est une seconde nature., PASCAL, Pensées, II, 93.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La nature est-elle un modèle ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo