LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La vie sans examen mérite-t-elle d'etre vécu ... Le débat philosophique exclut-il tout affron ... >>


Partager

Est-il nécessaire de croire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Est-il nécessaire de croire ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

	Est-il nécessaire de croire	?
Zoom

La croyance semble être le contraire du savoir, de la certitude. Or ce qui constitue le caractère de la certitude c'est son évidence et sa clarté, c'est-à-dire sa nécessaire, donc l'impossibilité de pouvoir être autrement. Mais la croyance paraît prendre sa place au coeur de l'opinion, de la foi et de la Religion qui en serait le paradigme. En ce sens, parler de la croyance, ce serait parler en quelque de sorte d'une enfance de la raison, d'une illusion consolatrice voire d'une erreur fondée sur une vision seulement subjective du monde qui nous entoure. Or on peut se demander ce qu'il pourrait y avoir de nécessaire dans une illusion notamment si comme la religion on peut la penser comme une création de l'homme. Ainsi, la croyance serait une notion restreinte est négative dont il conviendrait de savoir systématiquement la critique afin d'atteindre la certitude de la science et de magnifier le pouvoir de la raison. Cependant, n'est-ce pas faire là de la croyance une notion pauvre, réduite à peau de chagrin et en limiter fortement la fécondité gnoséologique et cognitive ? Sans doute. En effet, pour interroger la croyance, on peut prendre la question dans l'autre sens, c'est-à-dire si l'on peut ne pas croire. Or si la réponse semble aller de soi et conduire à une disqualification de la croyance, il n'en reste pas moins que de lus près il apparaît que même les philosophes prônant une critique radicale de la métaphysique ou développant un scepticisme en viennent à la nécessité de croire en un sens de postulats que ce soit l'existence de dieu ou pas ; voire à admettre que cette croyance peut être rationnelle. Le problème est donc plus compliqué et l'on peut s'interroger sur la possibilité que la croyance soit un besoin psychologique, donc nécessaire. Et c'est à l'aune de cette interrogation que prend sens le sujet : « Est-il nécessaire de croire ? ». Ainsi, s'il semble à première vue que la croyance soit contingente voire une enfance de la raison donc contingente (1ère partie), nous pourrons voir que même les détracteurs de la croyance reconnaissent en filigrane la nécessité de cette croyance qu'elle soit psychologique ou non (2nd partie) ; et c'est dès lors plutôt vers la question de savoir si un être non-croyant est possible qu'il faudra se tourner et en saisir les éventuelles conditions (3ème partie).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2911 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Est-il nécessaire de croire ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • chazore (Hors-ligne), le 03/02/2014 é 03H04.
  • Rubylax-229127 (Hors-ligne), le 27/01/2014 é 27H21.
  • Vala-227268 (Hors-ligne), le 11/01/2014 é 11H14.
  • GUIDE-216170 (Hors-ligne), le 16/10/2013 é 16H22.
  • les3espaces-212510 (Hors-ligne), le 05/09/2013 é 05H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit