Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< PLATON: Sophistique et comerce Berkeley: Philonous et Hylas >>
Partager

Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse

Philosophie

Aperçu du corrigé : Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse



Publié le : 18/4/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse
Zoom
  • nietzsche : On a longtemps tenu Nietzsche pour le philosophe dont les idées inspirèrent l'idéologie nazie. Il n'en est rien. Tout au contraire, la pensée nietzschéenne défend la vie et non la mort telle qu'elle fut organisée dans les camps de concentration.
  • oubli : Fait qu'un souvenir ne soit pas rappelé ou ne puisse l'être.
  • condition : Ensemble de faits dont dépend quelque chose ; données, circonstances. 1. Dans la proposition « si A alors B », A est condition de B ; se dit aussi du premier terme d'une relation causale réelle (les conditions d'un phénomène). 2. Condition nécessaire et suffisante : A est condition nécessaire et suffisante de B, si quand A on a toujours B et sans A jamais B. 3. Manière d'être, situation (la condition humaine), situation sociale. 4. Conditionné : a) Qui dépend d'une condition. b) Qui a subi un conditionnement. 5. Conditionnement : processus par lequel un comportement en vient à être déterminé par des conditions données ; modification d'un comportement par établissement de réflexes conditionnés (cf. réflexe). 6. Conditionnel : qui dépend d'une condition ; pour QUINE, nom de l'implication matérielle.
  • bonheur : Etat de satisfaction parfaite, de contentement du corps, du coeur et de l'esprit.

L'homme, observe en effet Nietzsche, jalouse le bonheur de l'animal. Il voit dans «le troupeau au pâturage» l'image d'un bonheur perdu, celui de l'Eden, du Jardin de Paradis. Or si l'animal goûte un tel bonheur, c'est qu'il n'a pas de passé parce qu'il n'a pas de mémoire. Seul l'homme, en effet, dit «je me souviens », et c'est parce qu'il se souvient qu'il lui est impossible de vivre heureux, de vivre pleinement.
 

  • a) Oublier le temps

 C'est par la mémoire, conscience du passé, que l'homme acquiert la conscience du temps et donc celle de la fugitivité de toute chose, notamment de sa vie. Il sait que ce qui a été n'est plus, et que ce qui est est destiné à avoir été, à n'être plus. Cette présence du passé l'empêche ainsi de goûter l'instant pur, et par conséquent le vrai bonheur. Car « l'homme qui est incapable de s'asseoir au seuil de l'instant en oubliant tous les événements passés, celui qui ne peut pas, sans vertige et sans peur, se dresser un instant debout comme une victoire ne saura jamais ce qu'est un bonheur » (Considérations intempestives, II, 1). C'est pourquoi l'homme « envie l'animal qui oublie aussitôt et qui voit vraiment mourir l'instant dès qu 'il retombe dans la brume et la nuit et s'éteint à jamais. L'animal vit d'une vie non historique, car il s'absorbe entièrement dans le moment présent » (id.).
 



Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse	Corrigé de 671 mots (soit 1 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • fantomas5000 (Hors-ligne), le 30/01/2012 à 30H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) on serait tenté de désirer tout accident qui porte à l'oubli, comme un moyen d'échapper à soi-même : un ivrogne joyeux est une créature heureuse., CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, t. I, p. 204.

    Ajouté par webmaster

    - Ah ça, chevalier, je reviens sur mes pas; je retire mon indulgence, et je veux mettre une condition à l'oubli de votre trahison., DIDEROT, Jacques le fataliste, Pl., p. 710.

    Ajouté par webmaster

    L'oubli! l'oubli! c'est l'onde où tout se noie (...), HUGO, les Contemplations, II, XXVIII ( Oubli, cit. 9).

    Ajouté par webmaster

    L'oubli! l'oubli! c'est l'onde où tout se noie; C'est la mer sombre où l'on jette sa joie., HUGO, les Contemplations, II, XXVIII.

    Ajouté par webmaster

    La vie heureuse, c'est donc celle qui est en accord avec sa propre nature. [ La vie heureuse ] Sénèque

    Ajouté par webmaster

    Friedrich NIETZSCHE / Humain, trop humain. (1878-1879) / OEuvres I / Robert Laffont -Bouquins « Tiré de l’expérience. — L’absurdité d’une chose n’est pas une raison contre son existence, c’en est plutôt une condition. »

    Ajouté par webmaster

    (...) c'est surtout Freud qui a élucidé les mécanismes affectifs de l'oubli (...) La doctrine freudienne consiste à admettre que l'oubli n'est pas fortuit, qu'il a un sens, une signification, une cause positive. Cette cause, pour Freud, c'est le refoulement., Jean DELAY, Dissolutions de la mémoire, p. 141.

    Ajouté par webmaster

    "Il faut être riche en opposition, ce n'est qu'à ce prix-là que l'on est fécond; on ne reste jeune qu'à condition que l'âme ne se repose pas, que l'âme ne demande pas la paix." Nietzsche

    Ajouté par webmaster

    .1 - Il est très rare qu'un homme puisse supporter, comment dirais-je? sa condition d'homme... Il pensa à l'une des idées de Kyo : tout ce pour quoi les hommes acceptent de se faire tuer, au delà de l'intérêt, tend plus ou moins confusément à justifier cette condition en la fondant en dignité : christianisme pour l'esclavage, nation pour le citoyen, communisme pour l'ouvrier., MALRAUX, la Condition humaine, p. 191.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Nietzsche: l'oubli, condition de la vie heureuse

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo