NoCopy.net

Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on dire que l'homme a inventé le langage ... Pourquoi les mathématiques ressemblent-elles ... >>


Partager

Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?




Cette question nous invite à réfléchir à la fois sur le poids que nous accordons à nos paroles, et sur le statut même de la parole parmi les actes humains en général. Les paroles, qui ne transforment pas physiquement le monde, sont-elles des actes à part entière, ou seulement du vent, des sons véhiculant une informant pour un échange intellectuel sans aucune effectivité ?Nous verrons tout d'abord pourquoi nous pouvons considérer que les paroles sont bien légères par rapport aux actes; nous préciserons ensuite ce qui, souvent, donne aux paroles un poids particulier; nous nous demanderons enfin dans quelle mesure l'opposition entre paroles et actes est valables: les paroles ne sont-elles pas des actes à part entière, qui changent le monde au moins autant que les actes ? I. Les paroles s'envolent... Il y a ce qu'on dit et il y a ce qu'on fait Si les paroles sont souvent accueillies avec réticence et sont considérées comme des engagements moins fermes que les actes, c'est qu'effectivement nous annonçons bien souvent des intentions que nous ne concrétisons pas. « On se téléphone et on déjeune, à très bientôt ! » : un tel engagement n'est pas nécessairement hypocrite, mais il est le plus souvent stérile. Notre capacité de discours dépasse très largement notre capacité d'action. Théorie et pratiqueDe plus, le discours se situe toujours partiellement dans l'abstraction nous faisons abstraction de bien des conditions concrètes, et nous parlons en un temps qui n'est pas encore celui du passage à l'acte; l'heure de vérité n'a pas encore sonné. On peut donc dire que nos paroles sont des annonces qui ne valent rien avant le temps de la réalisation.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ? Corrigé de 3177 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • miyaphilo-234847 (Hors-ligne), le 29/03/2014 é 29H15.
  • lindoushka-180922 (Hors-ligne), le 17/10/2012 é 17H18.
  • Gabriel Hogard (Hors-ligne), le 04/10/2011 é 04H19.
  • ClementineE (Hors-ligne), le 09/01/2011 é 09H16.
  • Cleementine30827 (Hors-ligne), le 25/04/2009 é 25H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Ce sujet demande de juger de la valeur comparative de l'engagement propre aux paroles et aux actes. Nous pouvons définir les paroles comme des actes de langage ayant pour but de traduire la pensée c'est-à-dire une forme d'intention exprimée dans la possible réalisation des paroles. À l'inverse, les actes proprement dits concernent l'action matérielle, le fait d'agir concrètement. Dès lors, le problème que pose le sujet est celui de savoir dans quelle mesure l'engagement verbal possède une force concrète concurrençant la force matérielle de l'acte lui-même.

    Ajouté par Dimitri20705

    Plan détaillé

    • I. Il semble tout d’abord évident que les paroles sont moins directement fortes que les actes puisque les paroles sont des prise de position de la pensée qui n’agissent pas par elles-mêmes.

     

    • II. Toutefois, nous pouvons peut-être dépasser cette évidence des paroles d´évaluées par rapport aux actes pour mettre en valeur le fait que, dans toute communication, il y a une chose exprimée ou voulue. Or, si cette chose dépend du contexte dans lequel la communication se fait, il n’en reste pas moins que l’engagement par la parole peut-être aussi réel que l’engagement par les actes, mais sous une forme différente.

     

    • III. À cet égard d’ailleurs, si l’on se fie a ce qui fait le propre d’un engagement (l’intention de la personne, la promesse qu’elle fait et la fidélité sa promesse), il semble bien que les paroles engagent plus que les actes puisque dans la parole rien ne dépend vraiment des conditions de réussite extérieures à l’individu. La parole est donc un engagement plus profond parce que plus autonome.

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Nos paroles nous engagent-elles autant que nos actes ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit