LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Notes de cours: LA FORMATION DES CONCEPTS SC ... Notes de cours: LA CONNAISSANCE DU VIVANT. >>


Partager

Notes de cours: THEORIE ET EXPÉRIENCE.

Philosophie

Aper�u du corrig� : Notes de cours: THEORIE ET EXPÉRIENCE.



Publi� le : 25/10/2009 -Format: Document en format FLASH prot�g�

	Notes de cours: THEORIE ET EXPÉRIENCE.
Zoom

 Avertissement:

Dénomination fort vague, nous nous devons de circonscrire le champ   de notre cours. Aussi, étudierons-nous ici les différentes théories de la connaissance, ainsi que la méthode expérimentale en science.

 

Les théories de la connaissance:

 

            Le problème de la connaissance peut se formuler de la sorte: pouvons-nous connaître le réel? Nous est-il permis de le comprendre?

 

A. Le dogmatisme vulgaire et le scepticisme:

 

            L'homme donne spontanément une solution au problème de la connaissance (et cela sans même le poser). Cette solution est celle du dogmatisme. Le sens commun croit que nous pouvons connaître le réel (il estime en effet que les objets que nous percevons existent, et existent tels que nous les percevons). Il croit que nous pouvons le comprendre (l'habitude lui tenant ici lieu de raison).

            Ce sont les sophistes grecs qui, cessant de considérer les seuls objets de notre connaissance, se tournèrent vers le sujet connaissant et, mettant en cause notre croyance en la réalité du donné, se demandèrent ce que valait notre savoir. Alors, apparut véritablement l'attitude philosophique: celle-ci commençant avec le doute.

            Le doute semble avoir sa source première dans la  constatation de nos erreurs, et dans l'opposition de nos jugements et de ceux d'autrui. Il n'est pas spontané, mais acquis. Aussi, la réflexion philosophique a-t-elle d'abord conduit au scepticisme. L'objet est inaccessible: seules nous sont données nos sensations et nos idées, dont nous ne pourrons jamais savoir si elles  correspondent au réel (il faudrait pour cela que l'esprit puisse sortir de lui-même). Les illusions des sens semblent montrer que rien, dans le réel, ne répond à ce qui nous est donné. (La même eau peut paraître chaude à une main que l'on sort de l'eau froide, froide à une main que l'on sort de l'eau chaude). Le rêve semble nous affecter de sensations qui ne répondent à aucun objet. Quant à la connaissance intellectuelle, on ne saurait y prouver quoi que ce soit sans tourner en un cercle (toute  démonstration part de vérités admises, mais celles-ci devraient, à leur tour, être démontrées. Pour faire une démonstration complète, il faudrait donc remonter à l'infini).  Ainsi, tout n'est qu'opinion, et la diversité des opinions des hommes suffit à montrer qu'aucune d'elles n'est valable. Sans doute, avons-nous parfois l'impression d'être dans le vrai. Mais, nous ne saurions justifier ce sentiment. Il faut donc douter de tout. Le scepticisme dénie toute valeur à la connaissance humaine.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrig� : Corrig� de 4991 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrig� du sujet " Notes de cours: THEORIE ET EXPÉRIENCE." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouv�

Cacher les ressources gratuites

Probl�matique

Plan d�taill�

Textes / Ouvrages de r�f�rence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des r�gles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit