NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'obéissance morale n'est-elle qu'obéissance ... La loi morale et civile ne sont-elles qu'une ... >>


Partager

La notion de lois a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien

Philosophie

Aperçu du corrigé : La notion de lois a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien



Publié le : 20/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La notion de lois a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La notion de lois a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien




Pour le grand nombre, il est vrai, la morale se rattache étroitement à la religion et se fonde sur la volonté de Dieu. La loi morale n'est-elle pas, dans cette hypothèse, une loi positive ? Elle le serait si l'acte de volonté par lequel Dieu intime à l'homme la loi morale constituait une décision libre et révocable. Mais il n'en est rien : la loi morale nous est imposée par une volonté naturelle et essentielle de Dieu, qui ne peut, sans cesser d'être Dieu, se déclarer indifférent à notre attitude à l'égard des lois qui découlent de notre nature. Par suite, les lois morales sont aussi naturelles que les lois physiques.B. Etant naturelles, les lois morales sont, comme les lois physiques, universelles et nécessaires : elles s'appliquent à tous les êtres en qui on observe cette nature et aucun être possédant cette nature ne peut échapper à ces lois. De la glace qui ne fondrait pas à 10° ne serait plus de la glace ; de même, un homme qui aurait le droit de se désintéresser de ses semblables ne serait plus un homme.On dit assez communément, il est vrai, que les lois physiques sont contingentes et que le monde pourrait être soumis à des lois différentes. Si on entend par là que le monde pourrait être autre qu'il n'est et, par suite, être soumis à d'autres lois, on ne saurait le nier.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1455 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La notion de lois a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit