Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles, Valéry. Commentez.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ils ne savent pas que ce n'est que la chasse, ... Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, ... >>
Partager

Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles, Valéry. Commentez.

Citation

Aperçu du corrigé : Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles, Valéry. Commentez.



Format: Document en format FLASH protégé

Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles, Valéry. Commentez.
Zoom

• Cette phrase est tirée de « La crise de l'esprit », un texte figurant dans les « Essais quasi politiques » publiés dans Variété (Tome I, page 988 des Œuvres en Pléiade). « La crise de l'esprit » est constituée par deux « lettres » originellement parues en anglais dans une revue londonienne en 1919. La version française paraîtra la même année dans la Nouvelle Revue Française. La phrase citée est la première phrase de la première de ces deux lettres. • « La crise de l'esprit » paraît au lendemain de la Première Guerre mondiale, guerre qui — outre le fait qu'elle occasionna plus de huit millions de morts — provoqua une profonde crise de la conscience européenne.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles, Valéry. Commentez. Corrigé de 475 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles, Valéry. Commentez." a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • domingo-191337 (Hors-ligne), le 17/12/2012 à 17H16.
  • Ader68230 (Hors-ligne), le 28/04/2012 à 28H23.
  • steam (Hors-ligne), le 11/04/2012 à 11H15.
  • Anne0marie25126 (Hors-ligne), le 08/02/2012 à 08H18.
  • coco57 (Hors-ligne), le 06/10/2011 à 06H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles., VALÉRY, Variété I, La crise de l'esprit, p. 1.

    Ajouté par webmaster

    (...) nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles; nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers, d'empires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins descendus au fond inexplorable des siècles (...), VALÉRY, Variété III, p. 201.

    Ajouté par webmaster

    -Qui sommes-nous? Ou plutôt : -quels sommes-nous, nous autres d'aujourd'hui, qui renonçons (...) à nommer la -vertu (...), VALÉRY, Variété, -in OE., t. I, Pl., p. 946.

    Ajouté par webmaster

    Nous ne savons pas toujours qu'on nous aime, mais nous savons presque toujours que nous ne sommes pas aimés., F. MAURIAC, Vie de Jean Racine, VIII.

    Ajouté par webmaster

    Nous ne sommes pas des jeunes filles, vous savez, malgré nos robes (...) Nous sommes le vide-ordures de l'humanité et nous en savons finalement plus long que les pires fêtards (...), J. ANOUILH, Ornifle, p. 179.

    Ajouté par webmaster

    Nous nous sommes enfuis le jour d'une bataille, Si vite et si tremblants et d'un pas si pressé Que nous ne savons plus où nous l'avons laissé!, HUGO, la Légende des siècles, X, III.

    Ajouté par webmaster

    Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres, et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous., SARTRE, l'être et le Néant, p. 494.

    Ajouté par webmaster

    Nous ne savons plus rien de ce qu'on nous a lu, Nous ne savons plus rien de ce qu'on nous a dit. Nous ne connaissons plus qu'un éternel édit, Nous ne savons plus rien que Votre ordre absolu., Ch. PÉGUY, la Tapisserie de Notre-Dame, «Cinq prières...», IV.

    Ajouté par webmaster

    La civilisation a créé des excitants contre lesquels nous ne savons pas nous défendre. Nous luttons mal contre le bruit des grandes villes (...) contre l'agitation de la vie moderne (...) Nous ne nous habituons pas (...) au manque de sommeil. Nous sommes incapables de résister aux poisons hypnotiques, tels que l'opium ou la cocaïne., Alexis CARREL, l'Homme, cet inconnu, p. 257.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles, Valéry. Commentez.

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo