NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La liberté est-elle une illusion ? Peut-on faire de la conscience le lieu de la ... >>


Partager

Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?



Publié le : 1/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?
Zoom

Lorsqu'on obéit, on renonce à faire ce que l'on veut. Volontairement ou non, on renonce à sa liberté. MAIS, en obéissant à la loi morale et aux règles de la société, je suis libre, car alors je m'assure que les autres en feront de même et n'emièteront pas sur ma liberté.



  • Bien lire le sujet: l'énoncé est très général puisqu'il ne précise pas de quelle obéissance il s'agit. On peut aussi bien penser à l'obéissance de l'enfant aux parents, de l'employé à l'employeur, du citoyen aux lois... Il serait donc arbitraire de restreindre la question aux seuls rapports de l'individu et de l'État. Toutefois, il conviendra d'accorder une place privilégiée au domaine où le problème paraît le plus pertinent: à ce titre, le cas de l'État et des lois devra être abondamment analysé.
  • Un point de départ à discuter: le sujet invite à dépasser une conception simpliste selon laquelle l'obéissance serait une simple privation de la liberté et à se demander dans quelle mesure l'obéissance peut être compatible avec la liberté, voire même en être une condition.
  • Recherche du problème: le sujet est bâti sur l'opposition des termes «obéir« et «liberté«. Pour découvrir le problème philosophique soulevé par cette question, il faut comprendre en quoi ces termes antagonistes sont liés l'un à l'autre. Pour cela on remarquera d'abord que l'obéissance est un acte libre. On se demandera alors comment la liberté peut ainsi se nier elle-même. C'est alors que l'on comprendra que ce qui d'un côté nous prive de liberté peut cependant en permettre la réalisation ou l'extension.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 8618 mots (soit 12 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • galladryna-262446 (Hors-ligne), le 11/05/2016 é 11H19.
  • inconnu67-265467 (Hors-ligne), le 04/11/2015 é 04H17.
  • Nyosis-249821 (Hors-ligne), le 13/12/2014 é 13H12.
  • Mpi (Hors-ligne), le 10/05/2013 é 10H15.
  • marinedu63-208474 (Hors-ligne), le 09/05/2013 é 09H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit