LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelles sont les raisons qui poussent l'homme ... Y a-t-il un présent du désir ? >>


Partager

Obéit-on à ses désirs ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Obéit-on à ses désirs ?



Publié le : 31/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Obéit-on à ses désirs ?
Zoom

Le désir est impulsif, sans logique, hors de toute maîtrise. Pourtant, s'il est spontané, il n'en est pas moins conscient, et il se dirige vers une fin jugée bonne, connue ou imaginée. Le désir est traditionnellement conçu comme l'autre de la raison. Aussi est-il généralement compris dans une perspective morale qui fait valoir, contre l'intempérance, la soumission des désirs à la volonté raisonnable. La fin du désir a tendance à toujours se métamorphoser, puisque le désir ne semble jamais pouvoir se satisfaire, mais chaque désir a un objet. En cela il peut être dirigé par une logique, ou par la raison. Dans ce sens, les désirs peuvent obéir à une logique que l'on aurait soi-même définie. Dans quelle mesure n'est-ce pas nos désirs qui nous obéissent ? Qui commande du désir ou de notre volonté ? Une autre façon de mener le sujet est de montrer que le désir peut obéir à une logique qui lui serait propre, liée à sa satisfaction, et sur laquelle nous n'aurions que peu de maîtrise. Ainsi, si l'on se réfère à la notion de désir en psychanalyse, le désir serait lié à un manque, à une impulsion inconsciente. Il a donc sa logique propre (il obéit à des règles strictes de l'inconscient), mais qui nous reste impénétrable. Et dans la mesure où l'on parle de nos désirs, quelles sont les conséquences pour la nature humaine : nous obéissons, par le biais de nos désirs, à des logiques qui ne nous sont pas propres ? Obéit-on à ses désirs ?


I. Sagesse ou désirs vains

II. Le malaise de la volonté

III. Régulation du désir par le psychisme (Freud)

 

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1920 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Obéit-on à ses désirs ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Philorange-224423 (Hors-ligne), le 15/12/2013 é 15H22.
  • pierretroubady-19581 (Hors-ligne), le 15/01/2013 é 15H20.
  • marianneb (Hors-ligne), le 10/01/2012 é 10H13.
  • ballon (Hors-ligne), le 27/02/2011 é 27H20.
  • Mathilde65486 (Hors-ligne), le 02/02/2011 é 02H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit