NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il en finir avec la religion ? La raison peut-elle atteindre le réel ? >>


Partager

L'objectivité est-elle possible en histoire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'objectivité est-elle possible en histoire ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'objectivité est-elle possible en histoire ?
Zoom

En histoire, les faits ne se répètent pas et résultent de la rencontre de séries complexes d'événements. On ne peut donc établir des lois nécessaires, mais seulement des explications partielles. Mais, à force de scepticisme méthodologique, on perd de vue l'intelligibilité de l'histoire. Si les faits ne se répètent pas, les comportements politiques et humains, eux, sont constants.



* A cet égard (entre autres), ne convient-il pas de distinguer entre objectivité et probité (de l'historien)?

* Ceci est d'autant plus important si l'on pense qu'il s'agit de raisonner non en terme dichotomique objectivité (absolue ?) ou subjectivité, mais en terme d'objectivation (progressive ?). De ce point de vue, il peut apparaître que l'objectivation peut gagner au choix de travaux passionnés et « engagés « (à condition que la probité scientifique soit respectée).

* Aron soutint que chaque société, en récrivant son histoire, la verrait sous une perspective nouvelle et ainsi recréerait son propre passé. * Peut-être convient-il d'examiner (par rapport au sujet précis posé) pourquoi l'histoire est constamment réécrite par les historiens? - Élargissement des centres d'intérêts en histoire (en raison notamment des mouvements qui affectent la société. Par exemple, intérêts plus prononcés pour les mouvements sociaux, les classes dominées, la question féminine, voire la « Fête «. - Le développement de certains centres d'intérêts fait apparaître comme insuffisante voire marquée idéologiquement l'exploitation soi-disant « neutre « de certaines sources exclusives.


  • I) L'objectivité en histoire a des limites.

a) Chaque époque réinterprète le passé.
b) On n'est jamais sûr des causes.
c) Il n'y a que des explications partielles.

  • II) On peut parvenir à l'objectivité en histoire.

a) Les sciences humaines sont objectives.
b) L'histoire est dialectique.
c) Il y a des constantes du comportement.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2326 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'objectivité est-elle possible en histoire ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • dav33-232627 (Hors-ligne), le 05/03/2014 é 05H23.
  • bounty97224-224679 (Hors-ligne), le 18/12/2013 é 18H23.
  • FLO2013-203877 (Hors-ligne), le 28/04/2013 é 28H09.
  • gilbonnaud (Hors-ligne), le 27/10/2011 é 27H15.
  • julietterhul (Hors-ligne), le 06/12/2010 é 06H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • ARON: "Chaque époque se choisit un passé."
    • SCHOPENHAUER: "La devise générale de l'histoire devrait être: eadem sed aliter - les mêmes choses, mais d'une autre manière."
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit