NoCopy.net

Objet de la Morale

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Chapitre 32 de Rabelais (lecture analytique) DES DIVERS MOTIFS DE NOS ACTIONS. - EST-IL PO ... >>


Partager

Objet de la Morale

Philosophie

Aperçu du corrigé : Objet de la Morale



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 19/6/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Objet de la Morale
Zoom



1. La morale est, comme la logique, une science d'application. Ces deux parties présupposent la psychologie qui ne serait aussi sans elles qu'une théorie vaine. La morale ressemble donc à la psychologie en ce qu'elle a le même objet, savoir l'âme; elle en diffère, en ce qu'elle a pour but, non point la simple connaissance, mais bien la direction pratique de l'âme. En cela elle ressemble à la logique; mais elle en diffère de nouveau en ce que la logique se propose de diriger l'âme dans la recherche du vrai, ou dans l'exercice de ses facultés intellectuelles; la morale se propose de la diriger dans l'accomplissement du bien, ou dans l'exercice de ses facultés morales.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Objet de la Morale Corrigé de 795 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Objet de la Morale" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

"Toute faute contre la véracité constitue un péché contre le principe de la vie en commun et un danger pour la possibilité d'une existence morale, c'est-à-dire, raisonnable et dont les actes procèdent de la justice: pour le menteur le trompé est un objet manié, non son égal." > Éric Weil, Philosophie morale

Ajouté par webmaster

, REM. On admet généralement que la proposition «qui est sans règles» se rapporte à -«morale du jugement» (...) morale de l'esprit (...) veut dire ici la science, le dogmatisme, la déduction, bref l'habileté morale (Le Senne, -Morale générale).

Ajouté par webmaster

à elles deux, la morale hellénique et la morale chrétienne paraissent embrasser tout l'idéal humain : l'une est la morale de l'intelligence, l'autre est la morale de la volonté., E. BOUTROUX, Principaux types de morales, -in CUVILLIER, Voc. philosophique.

Ajouté par webmaster

(...) la vraie morale se moque de la morale; c'est-à-dire que la morale du jugement se moque de la morale de l'esprit - qui est sans règles., PASCAL, Pensées, I, 4.

Ajouté par webmaster

L'hédonisme a fait du plaisir l'objet à approuver comme bien (...) et, corrélativement, de la douleur le mal à condamner et par suite à écarter (...), R. LE SENNE, Traité de morale, p. 375-376.

Ajouté par webmaster

(...) l'objet qui occupe le centre d'un champ de résistance sera dit, tout à la fois, «sacré» et «dangereux», quand se seront constituées ces deux notions précises, quand la distinction sera nette entre une force de répulsion physique et une inhibition morale; jusque-là il possède les deux propriétés fondues en une seule; il est -tabou, pour employer le terme polynésien que la science des religions nous a rendu familier., H. BERGSON, les Deux Sources de la morale et de la religion, p. 131.

Ajouté par webmaster

(...) on est confondu de les voir ignorer que le moraliste est par essence un utopiste et que le propre de l'action morale est précisément de créer son objet en l'affirmant., Julien BENDA, la Trahison des clercs, p. 194.

Ajouté par webmaster

L'objet en histoire des sciences n'a rien de commun avec l'objet de la science. L'objet scientifique, constitué par le discours méthodique, est second, bien que non dérivé, par rapport à l'objet naturel, initial (...) L'histoire des sciences s'exerce sur ces objets seconds, non naturels, culturels (...) L'objet du discours historique est, en effet, l'historicité du discours scientifique., G. CANGUILHEM, Études d'histoire et de philosophie des sciences, p. 17.

Ajouté par webmaster

Relatif aux m?urs, aux habitudes, aux règles à respecter pour avoir un comportement qui est jugé bon par la société. Un devoir moral. Une obligation morale. Qui est conforme à ces m?urs, à ces habitudes, à ces règles. Cet homme est très moral. Il a une conduite morale. Relatif à l'étude philosophique du bien et du mal. Théorie morale. Relatif à l'esprit, à l'activité intellectuelle. La santé morale et la santé physique. Avoir la force morale nécessaire pour mener à bien un projet difficile. Locutions (9)Masquer les définitions Approprié escroquerie morale Tricherie. obligation morale Caractère impératif que revêt la loi morale. personne morale Groupement d'individus auquel la loi reconnaît une existence juridique. le sens moral La conscience morale. Relatif à l'esprit douleur morale PSYCHOLOGIE ? Tristesse profonde, accompagnée d'autoaccusations injustifiées, symptôme d'un état dépressif. harcèlement moral Persécution psychologique d'un employé par un supérieur ou un collègue (critiques répétées, moqueries, etc.). personne morale Groupement d'individus auquel la loi reconnaît une existence juridique. solitude morale Sentiment d'être abandonné de ses proches, de la société. théologie morale Exposé des normes de conduite fondées sur la volonté divine.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Objet de la Morale

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo