OCTOBRE 1975 DANS LE MONDE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< JUILLET 1975 DANS LE MONDE JANVIER 1976 DANS LE MONDE >>


Partager

OCTOBRE 1975 DANS LE MONDE

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : OCTOBRE 1975 DANS LE MONDE



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 15/11/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

OCTOBRE 1975 DANS LE MONDE
Zoom

Cependant, le président de la République se sachant malade, avait commencé à ménager les transitions et nul ne doutait que son successeur serait le général Moralez Bermudez. Quelles graves raisons ont-elles poussé à cette accélération ? Le président Alvaredo jouissait d'un grand prestige, notamment parmi les couches les plus modestes de la population, depuis sa · nomination à la tête de l'Etat en 1968 et demeurait le symbole de la révolution. En dépit de la dissolution du Parlement, de l'absence d'élections et de la présence d'officiers aux postes-clés du gouvernement, cette « dictature » tolérait une opposition politique et syndicale active et avait refusé de créer un parti gouvernemental. Jusqu'aux graves émeutes de février 1975 qui ont nécessité l'état d'urgence, le régime avait réalisé de nombreuses




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : OCTOBRE 1975 DANS LE MONDE Corrigé de 10623 mots (soit 15 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "OCTOBRE 1975 DANS LE MONDE" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Le réalisme est toujours timide, et il y a trop de -surprise dans un monde que l'information de masse et la généralisation de la politique ont rendu si profus qu'il n'est plus possible de le figurer projectivement : le monde, comme objet littéraire, échappe (...), R. BARTHES, Roland Barthes, 1975, p. 122.

Ajouté par webmaster

à bien regarder, tout ce qui compta réellement dans cette jeunesse fut à ce moment impulsé -d'ailleurs, et d'abord comme conçu et engendré par l'octobre russe de 1917, puis mis au jour dans l'après-midi du jeudi noir de Wall Street, en octobre 1929, quand l'histoire frappa les deux premiers coups de la crise universelle. Toute notre passion se rassembla, se concentra en une seule idée qui se fit pour nous claire et distincte, celle d'une Révolution déployant ensemble notre destin et celui du monde., Raymond ABELLIO, les Militants, p. 11.

Ajouté par webmaster

Le 27 octobre, les juges envoyés à Marseille par le Parlement d'Aix, jugeaient dans les formes anciennes, avec les procédures secrètes, tout le vieil attirail barbare, sans tenir compte du décret contraire, sanctionné le 4 octobre., MICHELET, Hist. de la Révolution franç., III, III.

Ajouté par webmaster

Octobre, le courrier de l'hiver, heurte à la porte de nos demeures., Aloysius BERTRAND, Gaspard de la nuit, Octobre.

Ajouté par webmaster

La langueur frappe l'économie française pendant les beaux jours et une frénésie inverse touche les activités vacancières., Le Monde, 27 sept. 1975.

Ajouté par webmaster

(...) je hais d'écrire à tout le reste du monde., MËmËe DE SÉVIGNÉ, 665, 20 octobre 1677.

Ajouté par webmaster

Avec BUGARD on peut considérer l'asthénie comme un phénomène global qui intéresse la totalité de l'homme -en situation dans le monde; dans la perspective du travail, il faut surtout retenir que l'asthénie survient avec prédilection lorsque les motivations sont faibles et lorsque l'automatisation, la contrainte, la dysharmonie dans le milieu social prennent trop d'ampleur., H. et B. AUBIN, -in A. POROT, Manuel alphabétique de psychiatrie, 1975, art. -Asthénie.

Ajouté par webmaster

Octobre, le courrier de l'hiver, heurte à la porte de nos demeures. Une pluie intermittente inonde la vitre offusquée, et le vent jonche des feuilles mortes du platane le perron solitaire., Aloysius BERTRAND, Gaspard de la nuit, «Silves», III, «Octobre».

Ajouté par webmaster

Il y avait d'abord le racisme, ce mépris pour certaines races prétendument inférieures. Il y avait aussi le sexisme, cette discrimination fondée sur le sexe, qui relègue les femmes dans des rôles subalternes. Voici maintenant le jeunisme, la haine des jeunes, qui se répand comme un nouveau fléau moral et social. Comme une psychose collective., Roger-Gérard SCHWARTZENBERG, -in le Monde, 23 oct. 1975, p. 1.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



OCTOBRE 1975 DANS LE MONDE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo