LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'exigence de justice a-t-elle sa place dans ... Suffit-il de faire son devoir ? >>


Partager

L'oeuvre d'art est-elle nécessairement belle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'oeuvre d'art est-elle nécessairement belle ?



Publié le : 7/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'oeuvre d'art est-elle nécessairement belle ?
Zoom

Une telle conception permet de rendre compte d'une grande quantité d'oeuvres d'art antérieures. L'élaboration interne sur laquelle insiste Kant correspond, par exemple, aux diverses règles formelles progressivement mises au point dans les domaines artistiques pour garantir en effet que l'oeuvre produise un effet d'ensemble (formes des poèmes, règles de la perspective, application du nombre d'or, structures des compositions musicales, etc.). On peut toutefois se demander si elle permet aussi de saisir la spécificité des oeuvres postérieures, en particulier de celles qui composent ce qu'il est habituel de nommer art « moderne » (depuis Manet) ou « contemporain » (tel qu'il est produit depuis vingt-cinq ans).Avant même de répondre, il importe de rappeler que, selon Kant, le beau n'est pas la seule valeur esthétique. Une place doit être faite à ce qu'il nomme le « sublime », dont la version « mathématique » (ou de la grandeur) se constate dans les oeuvres (notamment architecturales) dont les dimensions sont particulièrement impressionnantes (pyramides d'Égypte, colonnade de Saint-Pierre de Rome). Ce sublime n'est pas une simple variante de la beauté, puisqu'il produit sur le spectateur un effet pratiquement opposé : alors que la beauté « plaît », le sublime est plutôt du côté du « déplaisir », il «rabroue ». D'où l'on peut déjà déduire que, même pour l'esthétique classique, une oeuvre d'art peut être autre chose que « belle ».[II. L'ébranlement de ces critères]C'est cependant l'évolution même des oeuvres d'art (c'est-à-dire de celles que l'on reconnaît comme telles et de leur définition) qui oblige à remettre en cause la présence nécessaire, en elles, d'une beauté.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1486 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'oeuvre d'art est-elle nécessairement belle ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • bettydenis-245844 (Hors-ligne), le 01/02/2015 é 01H13.
  • bergoend.marie-22833 (Hors-ligne), le 20/01/2014 é 20H14.
  • alextomtom-213472 (Hors-ligne), le 26/09/2013 é 26H22.
  • alvisku13 (Hors-ligne), le 08/05/2011 é 08H21.
  • chachou19 (Hors-ligne), le 20/04/2011 é 20H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit