NoCopy.net

Les origines du théâtre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Texte de platon La séparation des pouvoirs droit constitution ... >>
Partager

Les origines du théâtre

Littérature

Aperçu du corrigé : Les origines du théâtre



document rémunéré

Document transmis par : LNH-189002


Publié le : 3/12/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Les origines du théâtre
Zoom


LES ORIGINES DU THEATRE

     Le théâtre remonte à la Grèce Antique. Ayant une origine religieuse, il est synonyme de cérémonie et de célébration. Au Vème siècle, il prend une importance majeure dans l'activité de la cité et constitue un lieu de réflexion sur de nombreux thèmes. C'était à la base une sorte de chœurs, de chants passionnés, enthousiastes, accompagnés de danses rapides en l'honneur de Dionysos, dieu du vin et de la fertilité. Il célébrait  les aventures tristes ou gaies du dieu, trois fois p...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Les origines du théâtre Corrigé de 399 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les origines du théâtre" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Les acteurs, quelle que soft leur quelle soit origine, portaient le masque. Les particiorigine, portaient le masque. Les partici- Ci-dessous: Une représentation Ci-dessous: Une representation moderne d 'un drame Noh par des d'un étudiants d'une ecole speciale de etudiants d'une école spéciale théâtre Japon. theatre au Japon. p ants au Kathakali aux Indes et les acteurs de aux Indes et les acteurs pants l 'Opéra de Pekin, se peignent encore a l'Opera de Pékin, se peignent encore à l 'heure actuelle des masques compliqués sur l'heure actuelle des masques compliques sur le visage. couleur employée, chaque le visage.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Les méfaits du théâtre psychologique venu de Racine nous ont déshabitués de cette action immédiate et violente que le théâtre doit posséder., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Le théâtre et la cruauté, p. 29, Idées/Gallimard.

Ajouté par webmaster

Il y a dans un spectacle comme celui du théâtre Balinais quelque chose qui supprime l'amusement, ce côté de jeu artificiel inutile, de jeu d'un soir qui est la caractéristique de notre théâtre à nous., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, «Sur le théâtre Balinais», Idées, Gallimard, p. 90.

Ajouté par webmaster

Ce n'est pas la théâtralité qui détient le pouvoir de magnétisme, la force de récurrence et le transport du théâtre, mais la vie au théâtre, la vie du théâtre, du jeu, inséparable du reste de la vie (...), J. GILLIBERT, la Création littéraire, -in la Nef, n° 31, p. 88.

Ajouté par webmaster

(...) il n'est pas de théâtre plus sanguinaire ni où les passions soient plus violentes et plus cruelles. Ne vous fiez pas à la gentillesse simiesque de ces magots sensuels., Jules LEMAITRE, Impressions de théâtre, «Théâtre japonais».

Ajouté par webmaster

Cette idée de théâtre pur qui est chez nous uniquement théorique, et à qui personne n'a jamais tenté de donner la moindre réalité, le théâtre balinais nous en propose une réalisation stupéfiante en ce sens qu'elle supprime toute possibilité de recours aux mots pour l'élucidation des thèmes des plus abstraits (...), A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Sur le théâtre balinais, Idées/Gallimard, p. 92.

Ajouté par webmaster

(...) l'enrobement spirituel (...) l'étude profonde et nuancée qui a présidé à l'élaboration de ces jeux d'expressions du théâtre balinais., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Sur le théâtre balinais, Idées/Gallimard, p. 82.

Ajouté par webmaster

.1 (Le théâtre balinais) élimine l'auteur au profit de ce que dans notre jargon occidental du théâtre, nous appellerions le metteur en scène; mais celui-ci devient une sorte d'ordonnateur magique, un maître de cérémonies sacrées. Et la matière sur laquelle il travaille, les thèmes qu'il fait palpiter ne sont pas de lui mais des dieux., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Sur le théâtre balinais, Idées/Gallimard, p. 90.

Ajouté par webmaster

Une idée du théâtre s'est perdue. Et dans la mesure où le théâtre se borne à nous faire pénétrer dans l'intimité de quelques fantoches, et où il transforme le public en voyeur, on comprend que l'élite s'en détourne et que le gros de la foule aille chercher au cinéma, au music-hall ou au cirque, des satisfactions violentes, et dont la teneur ne le déçoit pas., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, Le théâtre et la cruauté, Idées/Gallimard, p. 129.

Ajouté par webmaster

Chaque oeuvre ils -(certains metteurs en scène) la pensent en raison du théâtre. Rethéâtraliser le théâtre. Tel est leur nouveau cri monstrueux. Mais le théâtre, il faut le rejeter dans la vie (...) Qu'est-ce qui provoque cette attraction du cirque et du music-hall sur notre monde moderne? J'emploierais bien le mot de fantaisie (...) s'il ne devait aboutir à des recherches propres uniquement à cette rethéâtralisation du théâtre (...), A. ARTAUD, OE. compl., t. I, p. 214-215.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Les origines du théâtre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature