Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas co ... La pluralité des cultures est-elle un obstacl ... >>


Partager

Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?



Publié le : 13/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?
Zoom

De prime abord, l'éloge de l'oubli relève d'une sorte de paradoxe. Tournée vers ce qui l'a constituée, la vie humaine n'entretient-elle pas plutôt le culte de la mémoire ? Le souvenir des disparus la commémoration des grands événements, la remontée vers les premières émotions de l'enfance, la culture elle-même, conçue comme prise en charge d'un héritage : tout semble attester l'intime relation de la vie humaine à la mémoire. N'y a-t-il pas, cependant, un moment ou un point à partir duquel cette relation à la mémoire devient hantise, voire servitude ? Et le souvenir du passé, insensiblement transformé en obsession, ne risque-t-il pas de paralyser la vie elle-même, d'en figer le dynamisme ? Si la vie est dépassement, il lui faut se délivrer du passé ; mais il y a une difficulté à concevoir comme une condition d'affirmation ce qui semble mettre en cause la dimension constitutive de l'être. Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?


  • Introduction
  • I. La condition de la vie humaine est d'oublier, mais c'est aussi de tenter de vaincre l'oubli, de se souvenir

1. Oubli, temporalité, finitude, mémoire

a. l'oubli, expérience négative
b. oubli et finitude

2. Ambivalence du temps et mythes de la chute

3. La réminiscence ou l'impossible oubli
4. Paradoxe

  • II. L'homme, être de mémoire, être historique

1. La mémoire constitutive de l'histoire
2. Progrès scientifique et conscience de l'historicité
3. La rencontre des autres cultures
4. L'histoire, mémoire en acte et volonté de savoir

  • III. L'oubli : une condition de l'action

1. L'oubli : une condition de l'action
2. Refoulement, mémoire, oubli
3. L'oubli et la joie

  • Conclusion


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ? Corrigé de 4822 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Kodaru-205492 (Hors-ligne), le 19/04/2013 é 19H15.
  • Laetitia27225 (Hors-ligne), le 23/03/2009 é 23H18.
  • Moi22175 (Hors-ligne), le 07/02/2009 é 07H03.
  • Dimitri20705 (Hors-ligne), le 04/02/2009 é 04H16.
  • dany13309 (Hors-ligne), le 22/11/2008 é 22H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Oublier, est-ce la condition de la vie humaine ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit